Lotus plus que jamais en IndyCar

L’année 2010 est à coup sûr marquée par le retour au premier plan du nom “Lotus” en sport automobile. Tout a commencé avec l’annonce de Tony Fernandes l’an dernier qui a pris tout le monde par surprise : Lotus serait de retour en Formule Un ! Un rêve devenu réalité.

Quelques mois plus tard, la même nouvelle traverse l’Atlantique et vient frapper les plus nostalgiques d’entre nous. Lotus est de retour en IndyCar ! Immédiatement tous les esprits ressassent les images de Jim Clark vainqueur à Indianapolis en 1965 pour ce qui représente la première victoire d’une voiture à moteur arrière. Alors certes il ne s’agit que d’un partenariat avec une écurie existante, mais l’information générait énormément d’excitation avant même le début de la saison. Alors après une première saison complète, qu’en est-t-il du futur de Lotus aux Etats-Unis ?

Que tout le monde se rassure, y compris Jimmy Vasser et Kevin Kalkhoven (les deux co-propriétaires de KV Racing Technology), Lotus sera bien là en 2011. Mieux encore, le partenariat s’étendra à deux monoplaces, contre une seule cette année.

Voici un extrait du communiqué distribué par Lotus Cars :
La saison 2011 verra Lotus continuer à travailler avec KV Racing Technology en offrant de plus amples soutient techniques et financiers et en engageant au minimum deux voitures sur la grille.

Actuellement trois voitures sont engagées par KVRT confiées à Takuma Sato, E.J. Viso et Mario Moraes. Et le moins que l’on puisse dire est qu’après un effet d’annonce tonitruant, les résultats n’ont malheureusement pas suivi. Car de tonitruant, nous retiendrons uniquement le nombre colossal d’accident ayant impliqué au moins une voiture de l’écurie. Rendez-vous compte, à 36 reprises l’équipe a dû intervenir sur l’une de ces trois voitures pour réparer les séquelles d’un accident ! Mais gageons que les trois pilotes, il est vrai quelques fois malchanceux, sauront tirer profit de cette année pour mieux revenir la saison prochaine.

Car si 2011 est une année importante, 2012 revêtit un aspect primordial. En effet c’est à partir de cette année que les nouvelles monoplaces prendront la piste en remplacement des vieillissantes Dallara. Et Lotus a annoncé qu’elle roulerait avec son propre kit aérodynamique. Une stratégie qui a de quoi motiver ses trois pilotes tant la santé financière du groupe est bonne ces temps-ci (notamment au vu de son engagement dans toutes les catégories de sport automobile) et qui pourrait s’avérer payante grâce aux investissements effectués dans cette voie. D’autant plus que d’après Claudio Berro, le directeur de la branche compétition de Lotus, les premiers travaux ont dores et déjà commencé dans les bureaux d’études.

tempus Nullam mattis sed risus luctus Sed ultricies