A.J. Allmendinger a franchi un palier

Cette saison, A.J. Allmendinger alterne le bon et le moins bon. Mais le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il semble avoir franchi un palier cette année, tout comme son coéquipier Paul Menard.

En 2010, l’ancien pilote Red Bull a connu deux très bonnes périodes. Tout d’abord entre la première course de Dover et Chicagoland. Huit courses, seulement deux top-10 mais pas moins de sept top-15. Un niveau de performance assez remarquable pour un pilote peu habitué à jouer les premiers rôles.

La seconde période est toujours en cours et a commencée à partir d’Atlanta. Même s’il a terminé seulement dix-huitième de ce rendez-vous, les statistiques ont bien montré que la Ford n°43 valait bien mieux que ce modeste top-20.

Allmendinger a intégré le top-10 à Richmond avec une belle huitième place et des statistiques à la hauteur : 99,8% de tours bouclés dans le top-15, position moyenne en course de 5,6 ème et rating de 108,9.

La course du New Hampshire a été très compliquée à cause d’une panne d’essence à la fin du premier run sous drapeau vert. Du coup, il lui a été très difficile de remonter après cette boulette puisqu’il était au-delà du tour mais il a su attendre son tour pour décrocher la place de ‘lucky dog’ et une 12ème place finale.

Lors de l’épreuve de Dover, Allmendinger a pu nourrir d’immenses regrets. Qualifié en seconde place, il s’emparait très vite de la tête de la course avant de mener pas moins de 143 tours dans la première partie de ce rendez-vous. C’était avant de connaitre un problème de pneumatiques qui le relèguera très loin dans le peloton et même s’il a intégré le fond du top-10 juste avant le drapeau à damier, il était évident que pour la première fois de sa carrière, le pilote Ford était en lice pour la victoire.

La dernière épreuve au Kansas a également permis à Allmendinger d’intégrer le top-10 pour la troisième fois lors des quatre dernières épreuves mais cette fois-ci, il s’est comporté très discrètement durant la course. Il n’a d’ailleurs bouclé que 18,7% de ses tours dans le top-15, mais l’important est d’être bien classé en fin d’épreuve et le pilote de la Richard Petty Motorsports a bien compris cela.

Le voici désormais 19ème au classement général et la remontée pourrait continuer puisqu’est est classé derrière David Reutimann (qui reste sur deux 35ème places consécutives) et Dale Earnhardt Jr. dont l’avant-dernier top-10 remonte déjà au Coke Zero 400.

id accumsan leo. diam felis ipsum adipiscing Lorem consequat. mattis