Un point sur la NASCAR Next-Gen

La génération actuelle des voitures de NASCAR va sans doute vivre cette année 2020 sa dernière saison. En 2021 et sauf changement de planning, la NASCAR verra entrer en piste la fameuse Next-Gen Car qui promet une vraie révolution comparée aux évolutions successives que la NASCAR a connu.

L’un des objectifs annoncé de cette voiture est de permettre plus facilement à des nouveaux constructeurs automobiles d’arriver dans la discipline. C’est en effet aujourd’hui le frein principal affiché par de nombreuses marques qui déclarent ne pas pouvoir gagner dans la discipline avant de nombreuses années et donc qui ne peuvent pas justifier les investissements financiers nécessaires.

Pour contourner ce problème la NASCAR a regardé du côté de l’IMSA où pas moins d’une quinzaine de constructeurs automobiles s’affrontent avec en tête la catégorie des Daytona Prototype et les constructeurs Cadillacs, Mazdas et Acuras (Honda). Une passerelle technologique entre les deux catégories permettrait facilement de récupérer ces constructeurs en NASCAR sans leur demander un énorme investissement.

Voici donc un petit aperçu des choses que nous savons sur cette voiture.

Une nouvelle suspension

Comme pour la catégorie DPI, la Next-Gen sera équipée d’une suspension arrière indépendante. Une vraie révolution pour la NASCAR qui aura sans aucun doute un impact très important sur le comportement des voitures.

Des pneus 18”

En accord avec le Manufacturier de pneumatiques actuel GoodYear, les roues passeront en 18” contre 15” actuellement. Là aussi, l’impact sur le comportement des voitures sera loin d’être négligeable et les ingénieurs et pilotes vont avoir nécessairement une période d’adaptation. Ce changement de dimension s’accompagnera d’un passage à l’écrou unique (contre 5 actuellement) comme dans la majorité des disciplines automobiles de premier ordre.

L’arrivée de Hydride

Les choses se précisent également du côté de l’Hybridation. Il se murmure qu’une unité commune à toutes les équipes, mais aussi aux DPi et à l’IndyCar serait en préparation. Côté motorisation, il y aura bien sûr toujours un moteur à explosion, mais il reste à définir si ce sera un V8 ou un V6. Ce dernier étant beaucoup plus courant et donc accessible à un plus grand nombre de constructeurs. Les batteries pourrons se recharger en dynamique grâce à un système de récupération d’énergie au niveau des freins (autre intérêt du passage au 18”) et peut-être des échappements.

Un Push to Pass comme en IndyCar

Aucune décision n’est encore prise à ce sujet, mais la NASCAR étudie sérieusement d’avoir un équivalent au “Push to Pass”, ce boost de puissance déjà utilisé en IndyCar aux USA ou encore en Formula E. Il pourra ressembler à ce qui se fait en Formule Un avec le KERS.

Boite Séquentielle à six vitesses

Le boite de vitesse manuelle en H à quatre vitesses va également disparaître au profit d’une transmission par boite séquentielle qui sera probablement à six vitesses. Par contre il semble que la NASCAR va conserver un levier et ne pas passer tout de suite aux palettes au volant. Avec six vitesses, il se pourrait que les pilotes doivent désormais passer des vitesses sur les ovales intermédiaires, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.

Un Châssis unique

C’est sans doute le changement le plus attendu par les équipes. Le passage au fournisseur unique de châssis va avoir un impact très important sur le budget. C’est encore une fois Dallara qui semble sur les rangs pour décrocher le contrat comme en IndyCar ou IMSA et si c’est le cas, il reste à savoir si les châssis seront fabriqués dans son usine basée à Indianapolis où si une usine sera construite à Charlotte.

Honda, Hyundai, BMW, Mercedes-Benz et Volkswagen sur les rangs

Toutes ces évolutions ont entre autre pour objectif d’attirer de nouveaux constructeurs. Ford, Chevrolet et Toyota seront pour sûr encore engagés en 2021, mais plusieurs autres marquent ont déjà manifestés un intérêt avancé. Ce sont Honda, Hyundai, BMW, Mercedes-Benz ou encore Volkswagen qui était sur le point d’arriver en NASCAR au moment du DieselGate. De plus un retour de Dodge est toujours envisageable.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.