Le Hall of Fame 2020 de la NASCAR

Cinq légendes de la NASCAR – trois pilotes, un propriétaire et un crew chief – sont entrés hier au Hall of Fame de la NASCAR lors de la cérémonie 2020 qui s’est déroulée à Charlotte.

Buddy Baker, Joe Gibbs, Bobby Labonte, Tony Stewart et Waddell Wilson composaient la 11ème classe du Hall of Fame qui compte désormais 55 intronisés.

Buddy Baker surnommé le “The Gentle Giant” était devenu en 1970 le premier pilote à dépasser les 200 mph lors d’une séance d’essais à Talladega. Il avait remporté les Daytona 500 en 1980 à une vitesse moyenne de 177.602 mph – un record qui tient toujours. Il totalise 19 victoires en NASCAR Cup dont la course de 1970 sur le Darlington Seedway durant laquelle il avait pris à tour à tous les autres pilotes.

Déjà au Hall of Fame de la NFL en tant que coach avec trois victoires au Super Bowl à son actif, Joe Gibbs totalise également cinq titres de champion en tant que propriétaire en NASCAR Cup Series. Son équipe a remporté 176 victoires dont trois Daytona 500. Trois pilotes ont été sacrés champions avec Gibbs comme propriétaire (Labonte (200), Stewart (2002, 2005) et Kyle Busch (2015, 2019)). Gibbs est également le propriétaire le plus victorieux en Xfinity Series avec en plus deux championnats (2009, 2016).

Bobby Labonte a été le premier pilote a remporter à la fois un titre en NASCAR Xfinity Series (1991) et en NASCAR Cup Series (200). En 729 départs en NASCAR Cup Series, il a signé 21 victoires, 115 Top-5 et 203 Top-10. En route pour son titre en 2000, Labonte s’était imposé à quatre reprises et avait terminé la saison avec 255 points d’avance sur Dale Earnhardt. Labonte rejoint son frère Terry intronisé au Hall of Fame en 2016.

Surnommé le “Champion du Peuple”, Tony Stewart a remporté trois championnats dont deux avec la Joe Gibbs Racing (2002, 2005). Son troisième titre en 2011, il l’a décroché avec la double casquette pilote et propriétaire de la Stewart-Haas Racing. Très polyvalent, Stewart a décroché 49 victoires réparties sur tous les types de tracés. Sa saison 2011 restera dans l’histoire avec ses cinq victoires sur les 10 courses de playoffs. Il s’était finalement imposé lors de la finale à Miami en terminant à égalité de point avec Carl Edwards.

A la fois ingénieur motoriste et crew chief, Waddell Wilson a participé au succès des plus grands pilotes de l’histoire dont les Hall of Famers Buddy Baker, David Pearson, Fireball Roberts, Bobby Allison, Cale Yarborough et Darrell Waltrip. En tant que motoriste, il a remporté trois titres (David Pearson, 1968 et 1969; Benny Parson, 1993), 109 courses et signé 123 poles. Comme crew chief, Wilson a aidé ses pilotes à remporter 22 victoires dont trois Daytona 500 (Buddy Baker, 1980; Cale Yarborough, 1983 et 1984).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

libero ipsum Phasellus id, ante. commodo facilisis Curabitur