L’enfer de Talladega, le paradis de Denny Hamlin

Un carnage, puis deux, trois et enfin une délivrance, cruelle pour Matt DiBenedetto qui échoue encore une fois à décrocher sa première victoire en NASCAR Cup Series, heureuse pour Denny Hamlin qui remporte la course de Talladega en NASCAR Cup Series sous les huées du public et l’incompréhension du pilote de la Wood Brothers Racing.

Il est interdit de dépasser sous la double ligne à Talladega, pourtant Denny Hamlin l’a fait pour la gagne ce dimanche. Cependant, les officiels ont estimé que ce dépassement était contraint par ses rivaux devant lui.

S’il coupe la ligne d’arrivée en deuxième position, Matt DiBenedetto est finalement déclassé pour avoir forcé William Byron à passer sous la double ligne jaune. Le pilote de la Wood Brothers Racing est finalement classé vingt-et-unième et avant-dernier dans le tour devant Chase Elliott, lui aussi pénalisé pour avoir doublé sous la double ligne jaune dans le dernier tour.

Nous avons joué notre stratégie. Les choses ont fonctionné pour nous. Je suis très heureux de cette victoire. Elle est pour le moins inattendue. Ils partaient au crash devant nous, je n’ai pas eu d’autre choix que de passer sous la ligne.

Denny Hamlin

Denny Hamlin s’impose finalement devant Erik Jones, Ty Dillon, William Byron, Ryan Newman, Chris Buescher, Tyler Reddick, John Hunter Nemechek, Brennan Poole et Ryan Preece.

Ce succès acquis lors des YellaWood 500 est le septième cette saison pour Denny Hamlin et son quarante-quatrième en carrière. Il rejoint ainsi son héro d’enfance, Bill Elliott, à la dix-huitième place des pilotes les plus victorieux dans l’histoire de la première division de la NASCAR.

Le premier Overtime n’aura pas été suffisant, puisqu’un accident dans la ligne droite avant, juste avant de passer sous le drapeau blanc contraint les officiels à relancer une fois encore la course. Chase Elliott est alors leader de la course devant William Byron, Matt DiBenedetto, Brad Keselowski et Ryan Preece.

Si Chase Elliott et Matt DiBenedetto choisissent de rester en piste, ce n’est pas le cas de nombre de leurs rivaux qui préfèrent assurer le coup au niveau de la consommation. La relance accouche d’un nouvel accident impliquant Bubba Wallace et Ryan Blaney.

Avec trois neutralisations dans les quinze premiers tours, la cinquième course des playoffs 2020 en NASCAR Cup Series peine à débuter. Ce n’est qu’à l’issue de ces trois premières neutralisations que la course est réellement lancée.

En fin de premier segment Joey Logano pousse Alex Bowman qui sort Aric Almirola, s’en suit une réaction en chaîne qui implique également Ryan Blaney, Austin Dillon et Kyle Busch. Si Aric Almirola est contraint à l’abandon, tous les autres pilotes pourront repartir moyennant des réparations de fortunes qui seront sources de neutralisations pour débris.

Bis repetita en fin de deuxième segment avec une poussette de Clint Bowyer dans la ligne droite avant qui déstabilise Jimmie Johnson. Résultat, le peloton est décapité d’une partie de ses têtes d’affiche. Cole Custer, Clint Bowyer ou Clint Bowyer pour ne citer qu’eux sont contraints à l’abandon.

À l’amorce des cinquante derniers tours de la course le peloton se retrouve en file indienne sur la ligne extérieur. Pilote le plus agressifs depuis le drapeau vert, il a d’ailleurs été sanctionné en fin de deuxième segment pour avoir forcé Matt DiBenedetto à passer sous la double ligne jaune, Joey Logano mène le peloton devant William Byron, Ty Dillon, Erik Jones et Ryan Preece.

Un nouveau débris, cette fois-ci issu de la carrosserie de Jimmie Johnson, à quarante tours du drapeau à damier est à l’origine d’une nouvelle neutralisation et d’un passage par la voie des stands pour l’ensemble des leaders. Joey Logano conserve les commandes de la course.

La ligne extérieure emmenée par Joey Logano et Brad Keselowski pour la Team Penske, contre la ligne intérieure emmenée par Chase Elliott et William Byron pour la Hendrick Motorsports, tel a été le duel pendant plus d’une dizaine de tours.

À dix tours de la fin Ryan Preece casse le train de la Team Penske sur la ligne extérieure et Bubba Wallace parvient à prendre les commandes de la course, mais une mauvaise poussette de de ce même Ryan Preece envoie le pilote de la Richard Petty Motorsports taper le mur extérieur, puis des débris répandus par la voiture de James Davison viennent ralentir une fois encore le peloton à six tours du drapeau à damier.

La semaine prochaine l’épreuve routière sur le circuit routier de Charlotte clôturera le deuxième segment des playoffs. La situation est on ne peut plus claire avant cette deuxième course éliminatoire des playoffs. Joey Logano détient la dernière place qualificative avec une avance de 21 points sur un duo formé de Kyle Busch et Austin Dillon. Clint Bowyer compte 37 points de retard. Avec 48 points de retard, Aric Almirola est condamné à la victoire dimanche prochain s’il veut être dans les huit prétendants au titre.

Grille de départ
Résultats
Classement des pilotes
Classement des propriétaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

massa mattis tristique mattis id, ut risus. lectus ipsum pulvinar