Daytona ce 18 février, Kevin HARVICK et Mark MARTIN se battent côte à côte pour la victoire du fameux Daytona 500 alors que derrière eux le chaos survient : un crash impliquant sept voitures alors que les autres pilotes tentent sans trop de succès d’éviter les voitures en perdition.

Le drapeau jaune ne fut pas sorti par les officiels de la NASCAR et Kevin HARVICK vint souffler la victoire à Mark MARTIN pour 0.123 secondes. Cette arrivée, serrée pour la NEXTEL Cup, ne rentrerait pas dans le Top-25 des arrivées les plus serrées de l’IndyCar.

Pour Sam HORNISH Jr, qui a roulé en Busch Series à Daytona ce week end : « Je pense que les officiels de la NASCAR ont bien agi en laissant les pilotes se battre pour la victoire. Le drapeau jaune ne s’imposait pas car les leaders n’étaient pas concernés par les problèmes sur la piste. Lorsque le big one a commencé, HARVICK menait, puis MARTIN, puis HARVICK.« 

« Ca me rappelle un peu Kurt BUSCH et … je pense Ricky CRAVEN à Darlington il y a quelques années. Il nous faut plus de courses dans ce genre là.« 

Pour Dan WHELDON, la décision à prendre dût être instantanée pour « l’homme aux drapeaux »

« Si cela arrive avec nous, j’espère que le drapeau jaune sera sorti. Mais cette décision devra se prendre très rapidement car le temps entre la sortie du virage 4 et la ligne d’arrivée est très minime pour notre Série. »

« Pour cela je crois bien que je préférerai que le drapeau jaune soit sorti. D’ailleurs je pense que Mark MARTIN l’aurait espéré aussi.« 

A Homestead-Miami, WHELDON espère encore une bataille serrée le 26 mars prochain, tout comme l’année dernière où il remportat la victoire avec 0.0147 seconde d’avance sur Helio CASTRONEVES.