Jean Alesi a remporté une course pleine de rebondissement samedi matin sur le circuit de Sepang dans le championnat Speedcar qui partage pour la première fois l’affiche avec un Grand Prix de Formule Un.

De nombreux fans et pilotes de F1 ont pu se régaler en suivant la bagarre entre Alesi et son ancien coéquipier chez Sauber Johnny Hebert. Le pilote français a finalement pris l’avantage dans le dernier tour pour aller chercher la victoire.

Parti depuis la pole position, Alesi s’est élancé devant Herbert, Mathias Lauda, David Terrien, Uwe Alzen et Ananda Mikola. Ukyo Katayama, Gianni Morbidelli et Stefan Johansson complétaient le Top-10 de cette grille de départ suivis de Christian Danner, Alex Yoong et JJ Lehto, tous les trois n’ayant eu que très peu de temps derrière le volant de ces voitures.

Au départ, Alesi a réussi à conserver l’avantage sur Herbert et Lauda. Derrière, la lutte a tout de suite commencée lorsque Alzen a envoyé Terrien valser pour récuper la quatrième place pendant que Danner et Yoong s’accrochaient plus loin dans le peloton.

Alesi et Herbert ont rapidement fait le trou avec les autres pilotes. Dans le pare-chox d’Alesi, Herbert a commencé à chercher l’ouverture qui a finalement trouvé au 11ème tour en forçant le passage dans l’avant dernier virage du circuit. Mais Alesi n’a pas abandonné et l’a presque immédiatement repassé après plusieurs tentatives audacieuses.

Herbert a bien failli reprendre l’avantage dans les derniers virages, mais Alesi a bien fermé la porte pour finalement coupé la ligne d’arrivée avec une toute petite longueur d’avance. De nombreux mécaniciens de l’écurie BMW Sauber sont venus sur le podium pour féliciter leurs anciens pilotes.

Derrière les deux hommes, c’est Lauda qui a été le plus rapide devant Alzen après que les deux hommes se soient échangés la troisième place à plusieurs reprises. Mikola, Johansson, Navarro et Terrien ont complété le Top-8 de cette course.

La deuxième course du week-end se déroulera dimanche matin avec une grille inversée pour les huit premiers pilotes.