Auteur de 22 crashs au cours de la saison 2007, David Ragan avait laissé l’image d’un pilote rapide mais un brin brouillon en fin d’année. Auteur de deux top-5 et trois top-10 en 2007, il avait terminé 23ème au classement général et second au classement des rookies, classement qu’il avait d’ailleurs remporté en Nationwide. Et même s’il n’avait pas vraiment fait d’étincelles lors de sa première saison de la catégorie reine de la NASCAR, le pilote de la Ford n°6 AAA avait montré qu’il avait sa place dans la discipline.

Remplaçant de Mark Martin au sein de la Roush Racing dans la voiture n°6, David Ragan avait immédiatement la pression en arrivant dans une écurie chargée d’histoire. Après une première saison dans l’ombre de ses équipiers (Kenseth, Biffle, Edwards et Mcmurray), le jeune pilote de la Roush Racing commence à se mettre en avant. Pourtant, il avait mal commencé sa saison en terminant 42ème des Daytona 500, suite à un contact avec son coéquipier Matt Kenseth. Premier abandon de la saison dès la première course, Ragan allait-il continuer à brosser le muret régulièrement comme en 2007 ?

Non, car cet abandon est pour l’instant le seul de ce jeune pilote en 2008. Auteur d’un top-10 cette année et actuellement 18ème du classement général à seulement 81 points de la dernière place qualificative pour le chase, le pilote Roush commence à trouver la régularité qui lui a tant manqué la saison dernière. Au point d’en faire un challenger pour les playoffs, même si cet objectif semble difficile. Mais étant âgé de seulement 22 ans, Ragan aura surement le temps de faire encore mieux durant sa prometteuse carrière.

Finalement, il semble mieux placé que Jamie McMurray pour rester au sein de la Roush Racing en fin de saison, puisque cette équipe devra enlever l’une de ses voitures fin 2008. Et par la même occasion, David Ragan nous prouve qu’il peut être considéré à juste titre comme un prétendant à la succession du grand Mark Martin dans cette écurie.