Le triple champion de la NASCAR Cale Yarborough a éclaté de rire après avoir déclaré:

« La chose que je peux vous dire c’est que Jimmie peut s’estimer heureux que je ne sois plus sur la piste aujourd’hui. »

Au cours d’une conversation téléphonique d’une demi heure, le seul pilote (pour le moment) à avoir décroché trois titres consécutifs en 1976, 1977 et 1978 nous a fait profiter de sa bonne humeur et de ses souvenirs de course.

Bien sûr, la conversation a vite tourné autour de Jimmie Johnson, qui est en passe d’égaler son record. Yarborough a alors admis qu’il voyait en Johnson beaucoup de lui-même.

« J’ai regardé Jimmie. C’est le genre de pilote qui aime rouler à l’avant du peloton. C’est comme cela que je roulais, je me retrouve beaucoup en lui. »

Pourtant, bien que les deux hommes ne se connaissent pas, Yarborough a ajouté que Johnson ‘semblait être un bon gars’ et qu’il serait fier de partager son record avec lui.

« Je sais que j’étais un héros de Jimmie lorsqu’il était jeune alors si cela peut lui donner un peu plus de motivation cela me va. »

Mais le compétiteur qu’est Yarborough n’a pas tardé à reprendre le dessus dans la discussion.

« Cela ne veut pas dire que je le soutiens » a-t-il ajouté en rigolant. « Mais s’il gagne son troisième titre, il sera en bonne compagnie et j’espère qu’il pense la même chose. »

La conversation a ensuite abordée d’autres thèmes en particulier la carrière de Yarborough et ses moments clés.

La façon dont il a débuté la course automobile alors qu’il se destinait au football américain (le coach Frank Howard l’a forcé à choisir sa voie avant de devenir un de ses plus grands fans).

Son meilleur souvenir de course (sa victoire aux Southern 500 de Darlington en 1968) ou encore sa relation avec son propriétaire Junior Johnson (« Nous nous sommes trouvés au bon moment au bon endroit et avons fait de bonnes choses »).

Nous n’avons également pas pu éviter sa bagarre avec Donnie et Bobby Allison lors des Daytona 500 de 1979. « J’ai raconté cette histoire des millions de fois alors une de plus… »

« J’avais la voiture la plus rapide et j’étais prêt à l’attaquer (Donnie) dans le dernier tour. Cela a peut-être été une erreur de ma part. J’aurais peut-être dû le dépasser et facilement remporter la course. Mais malheureusement, je voulais faire le spectacle. J’ai été l’une des meilleures choses qui soit arrivée à la NASCAR » a ajouté Cale dans un éclat de rires.

Qui a gagné ?

« J’ai gagné bien sûr. Un Yarborough contre deux Allisons – ce n’était pas équilibré. Le lendemain nous étions amis et nous le sommes toujours. »

Quand on lui a demandé si cette altercation avait modifié son comportement et ses efforts pour décrocher un quatrième titre, Yarborough est inflexible.

« J’avais décidé de réduire mon calendrier pour passer plus de temps avec ma famille. C’est ce que j’ai fait et je ne le regrette pas. J’aurais adoré remporter un quatrième titre, mais j’ai ressenti ce besoin de voir ma famille et c’était pour moi plus important ».

Habitant maintenant en Caroline du Sud à Sardis en plein milieu des champs, Yarborough a expliqué qu’il vivait au « Paradis ».

Tout savoir sur Cale Yarborough
*Nom: William Caleb Yarborough
*Date de naissance: 27 mars 1940
*Titres: 1976, ’77, ’78
*Domicile: Sardis, S.C.
*Départs: 562
*Victoire: 83
*Saisons: 1957-88
*Poles: 69
*Top-5: 255
*Top-10: 319

Moments clés
*A remporté trois titres de suite entre 1976 et 1978. C’est à ce jour le seul pilote de NASCAR à avoir réalisé cet exploit. Il fait également parti de sept pilotes à avoir au moins trois titres de champion.
*Avec 83 victoires, il est le cinquième pilote le plus victorieux dans l’histoire de la NASCAR

*Il a terminé deuxième du classement général à trois reprises.
*Il a remporté quatre fois les Daytona 500 (1968, ‘77, ’83-84), soit le deuxième meilleur pilote derrière Richard Petty (7).
*Cité dans les 50 meilleurs pilotes de la NASCAR.
*A remporté les Coke Zero 400 de 1997 sur le Daytona International Speedway en tant que propriétaire avec le pilote John Andretti.