Cette décision a fait l’effet d’une bombe aujourd’hui sur l’ovale d’Homestead-Miami quand les instances dirigeantes ont affirmé que les séances d’essais des trois séries nationales seraient purement et simplement supprimées la saison prochaine.

Les écuries ne pourront donc pas tester sur les ovales utilisés par chacune des trois séries nationales. Cependant elles pourront se rendre sur les autres ovales qui ne sont pas utilisées par la Cup, la Nationwide et la Truck ainsi que la Camping World Est et Ouest.

« Je pense que c’est la chose la plus importante pour la NASCAR en ce moment » affirme Rodney Childers l’un des chef d’équipe de la Gillett Evernham Motorsports. « Cela va dans la bonne direction pour assurer la pérennité de ce sport. Ce sera dur pour toutes les équipes, mais il faut que la NASCAR reste en bonne santé. Cela donnera plus de travail aux ateliers. Nous travaillerons plus à la soufflerie, ce n’est peut-être pas une si mauvaise idée que cela » poursuit Rodney Childers.

Cette suppression des différentes séances d’essais devrait permettre à toutes les équipes de sauver plusieurs millions de dollars.

Jimmy Makar, le vice-président de la compétition à la Joe Gibbs Racing est convaincu que les équipes ne testeront pas autant qu’en 2008. Il affirme aussi qu’il ne s’agit que d’un moratoire d’une année dans un contexte économique difficile.

Par le passé, les écuries n’avaient que sept journées de tests officiels, mais au cours de la saison il avait été décidé de relever à 24 le nombres de ces journées officielles.

« Nous nous serrons tous la ceinture. Il est important de limiter nos dépenses dans le contexte actuel » déclare Jimmy Makar.

Cully Barraclough, l’un des chefs d’équipe de la Robert Yates Racing estime que tous les pilotes ont besoin de tester, mais il estime qu’il est nécessaire de limiter les dépenses pendant cette crise économique.