Tony Stewart est la grande inconnue pour la deuxième année de suite. Il avait débuté la saison dernière en admettant avoir de gros doutes sur la compétitivité de Toyota après que son équipe, la Joe Gibbs Racing ait décidé de basculer de Chevrolet au constructeur Nippon.

La transition s’est faite en douceur et Stewart s’est qualifié pour le Chase et a décroché une victoire.

Cette année, Stewart est de retour avec Chevrolet mais avec une nouvelle équipe – la sienne. Il entame sa première saison en tant que pilote/propriétaire de la Stewart-Haas Racing et tous les observateurs attendent maintenant de voir si le matériel sera à la hauteur du double champion de la NASCAR Sprint Cup.

Si c’est le cas, Stewart sera clairement un des favoris dimanche pour tenter de remporter ses premiers Daytona 500.

Ses statistiques sur ce circuit sont impressionnantes et il domine de nombreuses catégories. Depuis 2005, Stewart est le pilote avec le meilleur Rating (105.4), la meilleur position moyenne sur la piste (12.9), 41 meilleurs tours (3ème) et 68.7% des tours bouclés en étant dans le Top-15 (7ème).

Il y a de plus un bon signe pour Stewart et sa Chevrolet n°14 Office Depot/Old Spice. L’ancien pilote de la célèbre n°20 a terminé troisième du Budweiser Shootout samedi soir. Il a mené quatre tours et obtenu un Rating de 92.3, une position moyenne sur la piste de 10.3, 150 dépassements sous drapeau vert et 84.6% des tours dans le Top-15.

Le coéquipier de Stewart au sein de la Stewart-Haas Racing n’est autre que Ryan Newman, tenant du titre des Daytona 500. Et les mêmes questions se posent donc logiquement pour lui cette saison. Au volant de la Chevrolet n°39 U.S. Army, Newman espère avoir la même réussite à Daytona que par le passé au sein de la Penske Racing.

Sur les huit dernières courses à Daytona, Newman a un Rating de 94.9 (3ème), une position moyenne sur la piste de 12.8 (4ème), 33 meilleurs tours (8ème), 1540 dépassements sous drapeau vert (6ème), une vitesse moyenne de 185.081 mph (2ème) et 70.8% des tours dans le Top-15 (3ème).

Un autre pilote se pose également pas mal de questions en ce début de saison – Jeff Gordon. Le quadruple champion de la NASCAR retrouvera-t-il le chemin de la Victory Lane ?

Le pilote de le Chevrolet n°24 en est à 41 courses sans victoire depuis 2007. Mais cette mauvaise série pourrait bien se terminer ce week-end. Gordon a déjà trois victoires aux Daytona 500 et un Rating de 93.7 soit le sixième meilleur du peloton.