Pour beaucoup Jeff Gordon est de retour aux affaires et sa 82ème victoire en NASCAR Sprint Cup Series n’est plus très loin. Pourtant, en ce début d’année, le pilote emblématique de la Hendrick Motorsports semble abonné aux secondes places.

A Atlanta Gordon a terminé deuxième après avoir pris l’avantage sur Carl Edwards dans le dernier tour. Mais il n’a pas été en mesure de rattraper Kurt Busch, vainqueur indiscutable de l’épreuve. Pourtant, après les Kobalt Tools 500, le quadruple champion de la NASCAR Sprint Cup n’était pas frustré de sa troisième seconde place lors des sept dernières épreuves. Il s’était déjà classé deuxième à Fontana cette saison et au Texas en fin d’année dernière.

« Oh vous savez, c’est encourageant. Je crois que l’équipe a franchi un cap. Tout le monde s’est montré très consistant lors des quatre premières manches de la saison. Nous sommes aux avants-poste et nous nous battons pour la victoire. »

« Je pense que si nous continuons comme ça, nous allons remporter des courses. Je ne suis pas certain que nous ayons montré tout notre potentiel. Nous avons expérimenté des choses que les mécaniciens et Steve Letarte avaient testées durant l’inter-saison. Cela a payé, mais je pense que nous pouvons nous améliorer » poursuit le pilote de la Chevrolet n°24.

Depuis sa treizième place lors de la manche d’ouverture à Daytona, Gordon reste sur trois top-6 de suite et sa soif de victoire est semble-t-il restée intacte.

« Bien sûr que je veux gagner. Nous n’en sommes plus si loin et je ne suis pas frustré. Nous sommes assez heureux de la tournure des événements » poursuit Gordon.

On peut facilement comprendre que Gordon est heureux de son début de saison puisqu’à Atlanta après s’être retrouvé à un tour suite à un ravitaillement sous drapeau vert, il a su remonter et a accentué à 43 points son avance en tête du championnat. En plus de cette deuxième place, Gordon a signé le deuxième meilleur rating avec 125,0 et a mené 47 tours – son record cette saison.

Jeff a également rencontré un problème d’embrayage qui s’est déclaré lors de sa première visite dans la voie des stands.

« Cela aurait pu être pire, les gars n’ont pas paniqué et toute l’équipe a fait du bon boulot lors de cette course, comme depuis le début de la saison » ajoute Jeff.

Lors du restart à deux tours du but, le pilote de la Hendrick Motorsports était troisième derrière Carl Edwards et Kurt Busch et il ne savait pas s’il pouvait réellement jouer la victoire tant le plus âgé des frères Busch semblait intouchable.

« Je savais que je n’avais qu’une tentative pour prendre la tête. J’étais assez sûr que nous allions dépasser le n°99. J’ai pris l’extérieur, car c’est là que je me sentais le mieux mais j’ai commis une erreur dans le virage 3. Carl est resté assez longtemps sur ma gauche et j’aurais eu besoin de cet espace pour reprendre du terrain à Kurt » conclut l’actuel leader du championnat.