Robby Gordon veut gagner le Dakar

A la simple question : “Quelle est la course la plus difficile du monde ?” on constate que les réponses sont partagées. Les Européens vont mettre en avant le grand prix de Formule 1 de Monaco ou les 24 heures du Mans. Alors qu’un Américain vous citera plus facilement une course de 500 miles – Daytona ou Indianapolis – ou bien encore la montée de Pikes Pike, voire la Baja 1000.

En fait aucune des réponses citées précédemment n’est à la hauteur de l’évènement qui va s’ouvrir le 5 janvier 2008. Le Dakar est un marathon de deux semaines, qui débutera à Lisbonne et se terminera sur les bords du Lac Rose de Dakar le dimanche 20 janvier.

Pas moins de six cents équipes seront présentes. Certains viseront la victoire finale, d’autre une victoire d’étape, et certains voudront juste arriver dans la capitale sénégalaise.

“Si certains croient que la course la plus dangereuse est les 24 heures du Mans, qu’ils viennent sur le Dakar” déclare l’ancien pilote de Formule 1, et vainqueur du Dakar en 1983. “Sur cette course, ce sont les conditions les plus difficiles que l’on peut imaginer. La faim, la soif, l’aveuglement, les tempêtes de sables, les animaux sauvages, absolument tout y passe” ajoute le Belge.



43 nations seront au départ cette année. Il y aura au total 9723 kilomètres, chaque jour il faudra en faire de 300 à 800.

Cette année encore la majorité des concurrents viendra d’Europe et d’Asie. Robby Gordon représentera une nouvelle fois l’Amérique.

Après être parti de Lisbonne le Dakar s’installera en Afrique, traversant successivement le Maroc, le Sahara Occidental, la Mauritanie et le Sénégal. En moyenne chaque année un quart des véhicules voient le Lac Rose, alors que malheureusement deux personnes décèdent.



Cette année encore, Robby Gordon sera la meilleure chance américaine sur ce Dakar. Sa passion pour ce genre de courses remonte à son adolescence. A 16 ans il conduisait un camion. Et pour sa première course en carrière dans la catégorie off-roads trucks, il s’est imposé. C’était les Nevada 400 de 1985. Depuis Robby Gordon a piloté en Champ Car, IndyCar, IMSA, IROC et bien évidemment en NASCAR. Le pilote californien s’est imposé à trois reprises dans la Baja 1000.

“Depuis tout le temps que je fais des Baja, le Dakar faisait parti de mes projets” déclarait l’Américain lors de sa préparation pour son troisième rallye. “J’aimerais dire à tout le monde, que c’est vraiment une course difficile” ajoute t’il.

En 2006 Robby a préparé le Dakar comme il préparait ses Baja. Résultat deux étapes et puis s’en va. L’an passé l’Américain a pris un soin particulier à bien préparer ce rallye. Andy Grider, son navigateur, lui répétait constamment d’être patient. Chose très difficile quand on connaît le tempérament bouillant de l’Américain. Au final cette stratégie s’est avérée payante, puisque Gordon a remporté sa première étape en carrière. Un constructeur américain, par l’intermédiaire de Hummer, s’imposait pour la première fois dans une étape. Et il terminait à une honorable huitième place.



“Pour notre troisième participation, nous avons beaucoup de notes, et nous avons appris les leçons du passé. Cette année notre Hummer est plus endurant, et le châssis est mieux préparé pour les conditions changeantes. Notre équipe est aussi plus affûtée que la saison dernière. Nous avons aussi ajouté une deuxième équipe, car à l’instar de la NASCAR, deux avis valent mieux qu’un” déclarait Robby Gordon.

Le deuxième Hummer H3 sera confié à l’entrepreneur multimillionnaire Ronn Bailey.

“Quant on voit que Robby Gordon a construit ce deuxième châssis en si peu de temps, je peux vous dire que l’écurie est capable de faire bien mieux que gagner une étape” déclare Ronn.

Depuis la fin du Dakar 2007, l’écurie a construit un deuxième châssis dans les ateliers californien d’Anaheim. Toutes les pièces ont été testées à plusieurs reprises afin d’améliorer la fiabilité. En plus des deux H3, l’écurie est équipée d’une flotte de six véhicules de support pour transporter tout ce qui est nécessaire d’un bivouac à l’autre. Lors du réveillon de Noël, les Hummer H3 sont de nouveaux passés dans les gabarits afin d’y vérifier leurs conformité.

Pendant ses ‘vacances’ Robby Gordon n’a cessé de traverser les Etats-Unis. Tantôt en Californie pour le Dakar, tantôt du côté de Charlotte en Caroline du Nord pour préparer la saison 2008 de NASCAR Sprint Cup Series.



Depuis la mi-novembre et l’arrêt de la saison de NASCAR, Robby a pris le départ de la Baja 1000 qu’il a terminé en cinquième position. Il a aussi confirmé que Jim Beam sera son sponsor pour le Dakar, avant de nommer un crew chief pour son écurie de Sprint Cup.

“Robby ne s’arrête jamais. De toute façon il ne sait pas comment il faut faire” déclarait l’un de ses amis.

“Je ne connais pas le prix de la victoire, mais je veux simplement gagner” concluait Robby Gordon.

tempus nunc luctus et, suscipit elementum pulvinar Praesent Lorem ante.