L’histoire des Coca-Cola 600 4/8

1978: Darrell Waltrip à l’arrachée

Darrell Waltrip était un des pilotes les plus performants de la NASCAR depuis 1975 et il avait déjà 12 victoires à son actif. Mais il ne s’était encore jamais imposé à Charlotte. David Pearson, auteur de 10 pole positions de suite sur ce circuit, était toujours un des favoris, mais en 1978, Waltrip faisait lui aussi partie des candidats à la victoire.

Après s’être qualifié en 17ème position, Waltrip n’avait pas abandonné tout espoir de victoire, car il avait confiance en sa Chevrolet. Ainsi en course, il pointait en tête du peloton après seulement 43 tours. L’édition 78 de la plus longue course de NASCAR de la saison a été une des plus disputées de l’histoire avec pas moins de 44 changements de leaders.

A quelques tours du drapeau à damier, six pilotes se disputaient encore la victoire au moment au Dale Earnhardt, à plusieurs tours derrière les leaders, est parti en tête à queue dans le virage 4. Les officiels de la NASCAR ont donc été obligés de neutraliser la course, offrant ainsi un sprint final de deux tours aux nombres spectateurs présents.

Au drapeau vert, Waltrip menait le peloton quand Benny Parsons est lui aussi parti à la faute emmenant avec lui Donnie Allison et David Pearson. Darrell Waltrip, désormais sans poursuivants a ensuite facilement rejoint la ligne d’arriver pour remporter la première de ses cinq victoires aux 600 miles – record absolu.

elit. felis dictum tempus ut tristique Praesent ante.