Indianapolis : faits d’après course

Helio Castroneves a remporté ses troisièmes 500 Miles d’Indidanapolis, devenant ainsi le neuvième à gagner au moins trois fois cette épreuve légendaire. Castroneves s’est imposé auparavant en 2001 en tant que rookie puis en 2002. Les autres triple vainqueurs sont : Louis Meyer (1928, 33, 36), Wilbur Shaw (1937, 39-40), Mauri Rose (1941, 47-48), Johnny Rutherford (1974, 76, 80) et Bobby Unser (1968, 75, 81). Voici maintenant les quadruple vainqueurs : A.J. Foyt (1961, 64, 67, 77), Al Unser (1970-71, 78, 87) et Rick Mears (1979, 84, 88, 91).

Avec ce troisième succès, « Castro » est devenu le triple vainqueur avec le plus petit nombre de départs. En effet, il a gagné un tiers des Indy 500 auxquels il a participé puisqu’il compte désormais neuf participations sur le speedway de l’Indiana.

Il est le 20ème pilote à franchir en premier la ligne d’arrivée en tête après être parti en Pole Position. Il atteint ainsi le record de huit saisons consécutives victorieuses depuis la pole position.

Castroneves est le premier pilote depuis Buddy Rice en 2004 à réaliser le triplé « Pole Position » – « Pit Stop Competition » – « 500 Miles ».

C’est la deuxième année consécutive que le vainqueur mène le premier et le dernier tour des 500 Miles d’Indianapolis.

Le patron du Team Penske, Roger Penske voit son total de victoires grimper à 15 unités, faisant de lui le plus victorieux dans cette épreuve. A noter que Penske a gagné cinq des neuf dernières éditions.

C’est la septième fois qu’une voiture engagé par Penske gagne en partant de la Pole. Les autres années ayant vu un pilote transformer sa première place sur la grille en victoire sont : 1979 (Rick Mears), 1981 (Bobby Unser), 1988 (Rick Mears), 1991 (Rick Mears), 1994 (Al Unser Jr.) et 2006 (Sam Hornish Jr.).

Ce succès est le 31ème de l’écurie en IndyCar depuis son arrivée en IRL en 2002. Elle est deuxième derrière Andretti-Green Racing, qui mène avec 35 victoires depuis son arrivée en 2003.

Du côté des pilotes, Castroneves porte son total de victoires à 15, égalant Dan Wheldon en troisième position. Sam Hornish Jr. en possède 19 et Scott Dixon 17.

Castroneves a 91 arrivées dans le top-10, il est le leader dans cette catégorie.

Castroneves a mené 74 courses en IndyCar, il est le leader dans cette catégorie.

Castroneves a terminé dans le top 10 dans huit de ses neuf départs à Indy.

Dan Wheldon a pris la deuxième place, c’est sa quatrième arrivée dans le top-4 en sept départs. La dernière fois que deux vainqueurs se suivaient dans le classement remonte à 1993 lorsque Emmerson Fittipaldi remportait ses premiers Indy 500 devant le Hollandais Arie Luyendyk.

C’est le deuxième top-5 de la saison pour Wheldon et également sa meilleure arrivée depuis sa deuxième place à Nashville en juillet 2008.

Danica Patrick a effectué une course très solide pour finalement terminer troisième. C’est son meilleur résultat ici, tout comme la meilleure performance d’une femme. Auparavant elle avait pris la quatrième place en 2005 lorsqu’elle était un rookie. En cinq départs elle possède quatre top-10.

Patrick et Tony Kanaan sont les seuls pilotes avec trois top-5 depuis le début de la saison.

Townsend Bell a terminé quatrième, améliorant de 20 positions sa place sur la grille. Il obtient de ce fait son meilleur résultat en carrière à Indy et en IndyCar.

Will Power, qui était sous observation de la part de son écurie a pris la cinquième place pour sa deuxième participation aux 500 Miles. L’année passée il avait terminé 13ème.

Power a fini sixième ou mieux dans les trois courses auxquelles il a pris part.

Ed Carpenter, pilote Vision Racing a coupé la ligne en huitième position. C’est son deuxième top-10 consécutif à Indianapolis. La saison dernière, il avait fini cinquième. C’est également son deuxième top-10 de la saison.

Paul Tracy a réalisé une prestation plus qu’honorable en prenant la neuvième position. C’est son deuxième top-10 consécutif après sa deuxième place controversée de 2002.

Hideki Mutoh a fini 10ème pour Andretti-Green Racing, son deuxième top-10 dans l’état de l’Indiana. En tant que rookie l’année dernière, il avait coupé la ligne en septième place.

Alex Tagliani est le rookie le plus performant avec sa 11ème place finale. Pour mémoire, le Canadien partait en 33ème et dernière position.

Avec 19 pilotes dans le tour, le précédent record datant de 1959 avec 16 voitures a été battu.

Les Indy 500 de 2009 et 2000 Indianapolis ont connu seulement six changements de leaders. C’est le plus petit nombre depuis 1965. Le record de tous les temps date de 1930 avec un seul changement de leader.

C’est le 11ème fois que la monoplace frappée du numéro #3 emmène son pilote sur la Victory Lane. C’est le numéro le plus victorieux à Indianapolis.

Les trois féminines engagées pour ces 93ème Indy 500 ont complété 599 tours. La seule à ne pas être dans le tour est Milka Duno.

Lorsque Tony Kanaan est sorti de la piste suite à un ennui mécanique, il a mis fin à sept Indy 500 consécutifs dans lesquels il a mené au moins un tour. C’est la première fois qu’il participe aux 500 Miles sans mener un seul tour.

dolor. et, dolor risus. consectetur velit, ante. quis ut venenatis eget ut