Bis repetita pour Brad Keselowski ?

Les spécialistes l’avaient remarqué en 2008, l’intéressé l’avait confirmé en ce début d’année, il est bien plus à son aise dans la peau de l’outsider que dans celle du favoris. Sa victoire à Brooklyn, samedi dernier en est l’exemple parfait, Brad Keselowski aime se cacher pour sortir du bois au dernier moment.

L’an dernier à Bristol, Keselowski avait été très fort. Parti trente-septième, il avait réussi à remonter un à un tous ses camarades pour s’imposer au nez et à la barbe de pilotes tels que Carl Edwards, Kyle Busch ou encore Clint Bowyer. C’est d’ailleurs lors de cette course qu’il avait pris la deuxième place du championnat au pilote de la Roush Fenway Racing.

Après sa victoire sur le Bristol Motor Speedway en 2008, Keselowski pointait à 122 longueurs du leader du classement général, Clint Bowyer et ses espoirs de titres étaient bien réels. Malheureusement il devra se contenter de la troisième place derrière Bowyer et Edwards.

Cette année, Keselowski était le nom le plus cité après ceux de Kyle Busch et d’Edwards. C’est donc fort logiquement qu’il se retrouve à la troisième place du classement derrière les deux hommes cités précédemment.

Mais cette année la donne est différente, Kyle Busch écrase le championnat puisqu’il compte 339 points d’avance sur Edwards et cinquante de plus sur Keselowski. Le titre semble donc hors de portée pour le pilote de la JR Motorsports quand on regarde les statistiques de Busch, pourtant les raisons d’espérer sont encore là.

La mésaventure arrivée à Carl Edwards ce week-end – un abandon après trois tour, son premier abandon de l’année son neuvième en carrière – peut très bien arrivée à Busch et là confiance pourrait alors changer de camp surtout que le leader du classement général a récemment démontré qu’il était tout sauf serein ces derniers temps.

ipsum non pulvinar Praesent eget velit, ut Sed consectetur Donec sed