Une saison à oublier pour la RCR

Aucune victoire, aucun pilote dans le chase, la saison 2009 de la Richard Childress Racing est une catastrophe. Pour cette saison, l’objectif avoué de la RCR était de jouer le titre puisque Harvick, Bowyer et Burton avaient terminé respectivement quatrième, cinquième et sixième du championnat l’année dernière. Les illusions n’auront pas duré longtemps.

Elles n’auront même jamais existé pour Casey Mears, qui devra attendre l’épreuve de Richmond pour signer son premier top-10 de l’année au volant de la voiture n°07 qui avait disputé les deux éditions précédentes du chase. Jamais dans le coup, son seul fait d’arme cette saison aura été son règlement de compte avec Dale Earnhardt Jr. (qui n’aura pas fait mieux que lui cette année !) lors de la première course de Phoenix.

Avec aucun top-5 et quatre petits top-10, Mears aura une fois de plus énormément déçu et se retrouve presque logiquement à pied pour la saison prochaine puisque son sponsor Jack Daniel’s a décidé de se retirer à l’issu de cette saison. Si Childress n’arrive pas a lui trouver un nouveau sponsor, Mears devra se trouver une nouvelle écurie.

Pour Kevin Harvick, le constat est à peine plus positif. Quatrième du championnat 2008, le double champion Nationwide aura connu un passage à vide énorme entre Atlanta et Indianapolis. Sa 19ème place au championnat est indigne de son statut mais sonne presque comme un exploit au regard de sa saison…

Avec seulement cinq top-5 et neuf top-10, Harvick aura été l’une des plus grosses déceptions de la saison. Sa dernière victoire officielle remonte au Daytona 500 2007 soit 107 courses sans victoire. Autre point important : Harvick n’a jamais remporté la moindre course de championnat avec la COT. Son seul succès avec cette voiture ayant été obtenu lors du Bud Shootout en ouverture de la saison. Toutefois, ses derniers résultats laissent à penser qu’Harvick pourrait être bien meilleur en 2010.

Jeff Burton aura lui aussi été complètement à côté de la plaque pour sa première saison avec son sponsor Caterpillar. Après deux premières courses très mauvaises, Burton a enchainé avec une série de neuf top-15 consécutifs entamée à Las Vegas. Mis à part une neuvième place lors de la course de Pocono, il devra attendre la seconde course de Charlotte, soit dix neuf épreuves, pour retrouver le top-15.

Toutefois, l’ancien pilote Roush a terminé sa saison avec quatre top-10 consécutifs, dont trois top-5. Son changement de crew chief (Scott Miller a été remplacé par Todd Berrier pendant le chase) semble lui avoir fait un bien fou et sa bonne forme laisse penser qu’il fera bien mieux en 2010. Il sera en tout cas difficile de faire pire que cette année.

Clint Bowyer est le seul pilote qui a réussi à entretenir l’illusion jusqu’au bout. Mais comme ses coéquipiers, il a connu un passage à vide assez énorme en première partie de saison ce qui lui coute une place en playoffs. Si Bowyer manque encore un peu de vitesse pure (seulement quatre top-5 cette année), il n’en reste pas moins qu’il est l’un des plus réguliers du peloton avec seize top-10 (à part les huit premiers du général, personne ne fait mieux) sachant que le matériel ne semblait pas être à la hauteur.

Il est cependant important de noter que malgré son transfert dans la voiture n°33, Bowyer a su tout de suite s’adapter pour rester assez haut dans la hiérarchie. Comme pour Burton et Harvick, Bowyer a démontré, en cette fin de saison, qu’il faudrait compter avec lui l’année prochaine. A condition que la RCR ne se reprenne pas les pieds dans le tapis.

pulvinar adipiscing porta. fringilla ut non luctus Praesent dapibus Aenean et,