Saison 2010 : Présentation des équipes (5/11)

L’écurie :

Fondée début 2009 suite à la fusion entre la Ganassi Racing et la Dale Earnhardt Incorporated, la Earnhardt-Ganassi Racing a connu une saison mi figue mi raisin. Pour commencer, fin 2008, ces deux écuries comptaient sept voitures. Aujourd’hui, il n’y en a plus que deux ! C’est dire à quel point ces structures ont souffert de la crise économique.

Les deux voitures restantes seront toutefois de retour pour la saison à venir. Notamment la n°42 de l’ancien pilote de Formule Un Juan-Pablo Montoy a, qui a donné entière satisfaction à son employeur au cours de la saison passés avec sa qualification pour le chase. Aucun changement n’est prévu dans cette écurie.

En ce qui concerne le baquet de la n°1, on sait que Martin Truex Jr., qui pilotait cette voiture à temps complet depuis 2006, avait décidé de quitter l’écurie pour aller chez Michael Waltrip. C’est finalement Jamie McMurray, débarqué de chez Roush suite au passage à quatre voitures maximum, qui pilotera cette Chevrolet n°1 dès le Budweiser Shootout. C’est un retour aux sources pour le meilleur rookie de la saison 2003 qui avait fait ses débuts chez Ganassi.

Les objectifs :

Si Montoya s’est qualifié pour le chase en 2009, son coéquipier Truex Jr. n’a terminé que 23ème du général la saison passée. Les objectifs devraient donc être différents entre les deux pilotes.

Pour l’ancien vainqueur de l’Indy 500, l’objectif est clairement de se battre pour le titre. S’il a connu quelques courses difficiles pendant les playoffs, Montoya s’est également montré très performant lors des dix dernières courses de la saison. Faire de nouveau partie des chaser devrait être tout sauf impossible pour le pilote de la voiture n°42, qui espère également glaner quelques succès au passage.

Du côté de Jamie McMurray, on a déjà beaucoup plus de mal à penser qu’il puisse intégrer les playoffs en 2010. D’une part puisqu’il n’y a jamais participé, mais également à cause des résultats de cette voiture en 2009. Un succès peut toutefois être envisagé, notamment sur superspeedway puisque l’ancien pilote Roush est très à l’aise sur ce type de circuits. 2010 sera une année d’adaptation, mais McMurray doit absolument se retrouver plus souvent aux avant-postes que ces dernières saisons.

libero risus. ut Donec et, commodo facilisis quis, ipsum elit.