Kurt Busch empoche le million de dollars

Après être remonté de la cinquième à la première place quand les coéquipiers Denny Hamlin et Kyle Busch se sont frottés au 93ème des 100 tours, Kurt Busch a survécu à deux neutralisations en fin de course et résisté à Martin Truex Jr. pour remporter la Sprint All-Star Race pour la première fois de sa carrière.

La victoire de Busch a rendu la soirée vraiment très spéciale pour le propriétaire de l’équipe Roger Penske dont les pilotes d’IndyCar Helio Castroneves, Will Power et Ryan Briscoe se sont respectivement qualifiés premier, deuxième et quatrième pour les 500 Miles d’Indianapolis.

La majeure partie du spectacle s’est – comme souvent – déroulée dans le dernier segment de 10 tours de cette course hors championnat réservée aux “Stars” de la NASCAR Sprint Cup et dont le vainqueur empoche un peu plus d’un million de dollars. Durant cette dernière section où seuls les tours sous drapeau vert sont comptabilisés, les pilotes chauds bouillants se sont fait plaisir sur la piste.

A l’arrivée, derrière Busch et Truex Jr. nous retrouvons le jeune pilote Joey Logano, Hamlin et Tony Stewart. Kevin Harvick, Brad Keselowski, Matt Kenseth, Greg Biffle et Bobby Labonte ont complété le Top-10.

Kurt Busch semblait bien parti pour s’imposer après avoir pointé en tête à la fin au tour 98, mais Kyle Busch a percuté le mur à la fin de l’ovale et emmené avec lui la Ford de Kasey Kahne, forçant les officiels à neutraliser la course pour la cinquième fois de la nuit.

Lors du restart avec deux tours à boucler, Kurt Busch a choisi la trajectoire extérieure et s’est relancé au drapeau vert avec Jimmie Johnson à ses côtés suivi par Logano et Hamlin. Busch a une nouvelle fois réussi à faire le trou, mais avant que le peloton ne franchisse la ligne d’arrivée, Johnson est parti en tête à queue dans l’herbe de l’infield déclenchant une sixième neutralisation.

Mais Kurt Busch était bien le plus fort samedi soir et il ne s’est pas laissé suspendre lors du dernier restart exultant au passage de la ligne :

“Et voilà le boulot ! Un million de dollars Whoooooo !!!”

Deux minutes plus tard, il savourait sa victoire sur la “Victory Lane”.

“Cette voiture était une roquette en fin de course. C’est énorme. C’est l’une des courses les plus importantes. Nous avons été capable de gérer les accidents et nous avons eu la voiture la plus rapide au moment où cela comptait le plus.”

Hamlin et Kyle Busch se battaient sur la piste au 93ème tour, avec Busch solidement installé à l’extérieur de la Toyota n°11. Hamlin a alors décidé de monter sur la trajectoire haute juste devant son coéquipier de la Joe Gibbs Racing. Sans endroit où aller, Busch a alors percuté le mur.

Après qu’une crevaison l’ait envoyée dans le mur puis dans la voiture de Kahne, Kyle Busch est rentré à son stand expliquant à son crew chief qu’il fallait l’éloigner d’Hamlin. Après la course, Hamlin, Busch et le propriétaire Joe Gibbs se sont enfermés dans le camion de la n°11 pour une discussion que l’on imagine animée.

Suite aux 10 minutes de pause entre le troisième et le quatrième segment, pendant laquelle les mécaniciens ont pu travailler sur la voiture mais n’étaient pas autorisés à changer les pneus, Johnson était en tête du peloton. Les voitures ont ensuite replongé dans les stands pour un changement de pneus et c’est cette fois Hamlin qui est ressorti en tête devant Kyle Busch et Johnson.

Mark Martin, Logano et Jamie McMurray occupaient les trois positions suivant au moment du drapeau vert pour cet incroyable shootout de 10 tours dans lequel un accident dès le premier virage à endommagé huit voitures et éliminé de la course à la victoire Martin, McMurray, David Reutimann, Jeff Gordon et Carl Edwards.

porta. tempus dictum lectus quis fringilla Curabitur Lorem ut libero