Kevin Harvick a-t-il un nouvel ennemi ?

Ce dimanche Joey Logano a appris ce que beaucoup de pilotes ont appris par le passé sur Kevin Harvick, à savoir que si ce dernier a une voiture plus rapide que le pilote qui le précède, mais qu’il n’arrive pas à le dépasser, il le pousse.

Pourtant, au mois de mars, ce même Kevin Harvick avait déjà envoyé en tête à queue Joey Logano à Bristol en toute fin d’épreuve.

Cette fois-ci Joey Logano en a eu assez et en retournant dans les garages, il s’est arrêté à côté de la Chevrolet de Kevin Harvick et il est allé lui montrer son mécontentement en lui reprochant de l’avoir mis dehors. Il a alors été écarté par un membre de son équipe alors que certains mécaniciens continuaient d’échanger des noms d’oiseaux avec leurs compères de la Richard Childress Racing.

Les mots n’ont pas laissé place aux gestes, mais la colère était visible parmi tous les membres de l’équipe n°20. Tom Logano, le père de Joey, a cependant été convoqué par les officiels de la NASCAR pour avoir poussé un journaliste de la télévision.

Joey Logano n’est pas un habitué de ce genre d’actes. Il avait tout de même prévenu son équipe par radio durant la fin de course.

Joey Logano : “Vous feriez bien d’être avec moi, c’est tout ce que j’ai à dire. Je vais le tuer [juron.]”

Cet incident en piste a coûté une place dans le top-5 pour Joey Logano alors que Kevin Harvick a terminé quatrième. Logano parviendra à remonter à la treizième place lors du dernier restart.

Joey Logano : “Je ne sais pas quel est son problème avec moi, mais ce n’est probablement pas de sa faute. Chez lui c’est sa femme qui porte le pantalon et qui lui dit quoi faire. Ce n’est probablement pas de sa faute.”

Logano faisait bien évidemment référence à DeLana Harvick qui était présente dans le stand de son mari et qui portait, comme à chaque course, des vêtements aux couleurs de la Richard Childress Racing.

Joey Logano : “Il me laisse aller au milieu de la ligne droite arrière et il me jette au virage suivant.”

Kevin Harvick n’a bien évidemment pas la même version des faits, puisqu’il a qualifié cela d’incident de course tout en tenant à préciser que Logano l’avait cherché.

Kevin Harvick : “Je l’ai percuté dans le virage n°3, mais il n’a aucun respect avec les pilotes avec lesquels il court et il ne laisse pas de place. C’est malheureux, mais c’est comme ça que cela se passe.”

Gil Martin, le chef d’équipe de Kevin Harvick, était livide après cet incident et n’était pas rassuré de voir les mécaniciens de Logano encercler la voiture de Kevin Harvick.

John Darby, directeur de la NASCAR Sprint Cup Series, a déclaré après la course que Logano ne risquait aucune sanction après ce qui était arrivé dans la voie des stands.

John Darby : “Joey a fait attention quand il s’est arrêté et est sorti de sa voiture. Son objectif était de parler avec Kevin Harvick et il l’a fait.”

John Darby s’est entretenu quelques instants avec le jeune pilote de la Joe Gibbs Racing avant de discuter avec Tom Logano pour son comportement vis-à-vis du journaliste de télévision. Tom est un habitué des problèmes en fin de course puisque l’an dernier en Nationwide il s’en était pris à Greg Biffle à l’issue d’une course.

John Darby : “Tous les compétiteurs engagés le sont pour piloter et montrer leurs émotions avant, pendant et après la course.”

J.D. Gibbs, le président de la Joe Gibbs Racing a rencontré les officiels et leur a déclaré qu’il ne s’attendait pas à ce que la querelle entre Logano et Harvick ne dure dans le temps.

facilisis ultricies Sed justo elit. eleifend libero. suscipit Lorem