Camping World Grand Prix at The Glen : faits et déclarations

Faits :
Will Power a remporté la course de Watkins Glen depuis la Pole Position. C’est le premier pilote à réaliser cet exploit depuis l’arrivée de cette épreuve au calendrier IndyCar. C’est également la deuxième fois cette saison que Power s’impose depuis la Pole. Au total, c’est sa troisième victoire cette année après Sao Paulo et St. Petersburg et son quatrième succès en carrière.

Cette victoire porte un symbole spécial puisqu’il y a trente ans, Alan Jones gagnait le Grand Prix des Etats-Unis de Formule Un, dernière épreuve du championnat. Grâce à cette victoire, l’Australien alors pilote Williams, remportait par la même occasion le Championnat du Monde. Est-ce que Power suivra les traces de son illustre compatriote pour aller décrocher le titre de champion IndyCar ?

Pour Penske cette victoire est en quelque sorte une délivrance. L’écurie a en effet toujours occupé la Pole Position depuis la première édition de la course depuis sa version IRL mais ne s’était encore jamais imposée.

Avec la deuxième place de Ryan Briscoe décrochée dans le dernier tour, Penske obtient son premier doublé de la saison. C’est seulement la deuxième fois cette saison qu’une écurie réussit un doublé. Auparavant, Chip Ganassi Racing avait réussit cette performance au Kansas.

Ryan Briscoe a obtenu son troisième podium de la saison. Il a gagné au Texas et a terminé troisième à St. Petersburg.

De toutes les écuries, Penske est évidemment celle qui affiche la plus grosse domination. Pour preuve, elle a mené au moins un tour dans chacune des neufs courses jusque là disputées. Aucune autre écurie n’a réussi telle performance.

Toutes catégories majeures de monoplaces, c’est la quatrième victoire de Penske au Glen. Bobby Unser s’y était imposé en 1979 et 1980 tandis Rick Mears avait décroché la victoire en 1980 alors que l’écurie participait au championnat CART.

En prenant la troisième place, Dario Franchitti a égalé son meilleur résultat sur cette piste. Il avait pris la dernière marche du podium en 2005 et 2007.

Raphael Matos a pris la quatrième position, égalant ainsi son meilleur résultat en carrière.

Mario Moraes a complété le top-5, obtenant ainsi son meilleur résultat de l’année.

Scott Dixon a pris la huitième place pour ce qui représente seulement sa deuxième arrivée en dehors du top-6.

Sept écuries différentes composaient le top-10, illustrant une nouvelle fois si besoin est, la compétitivité du championnat 2010.

Takuma Sato un temps prétendant au top-5 a finalement terminé 15ème. C’est le meilleur rookie.

Déclarations :
Will Power :Il y avait deux strategies différentes ici. Mais je suis tellement heureux d’avoir gagné. Je voulais vraiment gagner. Je ne supporte pas d’être le plus rapide en qualifications et d’avoir une mauvaise course. Honnêtement c’était la première course où j’ai poussé lors de chaque tour (…). C’était une course difficile, mais c’était géniale, j’ai adoré.

Ryan Briscoe :Will était fort. Nous avions plus d’appuis sur notre voiture. J’avais un parachute dans les lignes droites. Deux de ces gars (ndlr : Power et Franchitti en fin d’épreuve) sont venus de nulle part dans les lignes droites et m’ont doublé. C’était un peu frustrant mais avec l’appui, j’ai pu protéger mes pneus rouges un peu plus que Dario. Il s’accrochait pour finir à la fin de la course et heureusement son écart un tour avant le mien m’a permis de la passer. C’est super de ramener un doublé pour Penske.

Dario Franchitti :J’étais en train de rattraper Will, mais j’ai trop usé mes pneus en revenant sur lui. Ryan se rapprochait de moi. J’essayé de creuser l’écart avec lui et j’ai commis une erreur, et il m’a passé. Je suis déçu par rapport au dernier tour, mais c’était une course amusante.

Raphael Matos :C’était très difficile pour nous. Les gars ont travaillé très dur pour assemblé la voiture après Indy. C’est un super résultat pour l’équipe, et tous les remerciements vont vers eux. Ce résultat est bon pour nous mettre sur une bonne lancée. Je suis sûr que nous apprendrons beaucoup de cettecourse et ça nous aidera à aborder Toronto et Edmonton.

Mario Moraes :Les dernières courses ont été très difficiles pour KV Racing Technology, alors nous avions besoin de cette cinquième place. Maintenant nous nous dirigeons vers Toronto, où nous essaierons de nous améliorer à partir ce cette performance.

risus. facilisis vel, felis ipsum massa commodo vulputate, mattis