Tony Kanaan mettra un terme à sa carrière fin 2020

Champion IndyCar, vainqueur des 500 miles d’Indianapolis, le Brésilien Tony Kanaan concluera sa carrière de pilote IndyCar à l’issue de la saison 2020 à 45 ans.

La saison 2020 sera donc la vingt-troisième et dernière de Tony Kanaan en monoplace outre-Atlantique. Cependant, le pilote de l’écurie AJ Foyt Racing effectuera une tournée d’adieux limitée, puisqu’il ne participera qu’aux cinq épreuves sur ovales. Indianapolis, le Texas, Richmond, l’Iowa et Gateway seront donc à son programme 2020.

Si le Brésilien indique que 2020 sera sa dernière saison, il n’exclut pas de participer aux 500 miles d’Indianapolis dans les années à venir, mais sans faire ni un programme complet, ni un programme partiel.

Avant le début de la saison il compte 377 départs en IndyCar, le deuxième plus gros total derrière les 407 de Mario Andretti. Il détient encore pour quelques semaines le record de départs consécutifs qui est de 317 entre Portland en 2001 et Laguna Seca en 2019.

Il compte 17 victoires et 15 poles en IndyCar pour un titre acquis en 2004 lorsqu’il pilotait pour le compte de l’écurie de Michael Andretti. Il avait dominé la saison avec trois victoires et quinze top 5 en seize courses. Il avait également bouclé tous les tours cette année-là.

En 2013, il ajoute un autre moment fort à sa carrière avec une victoire aux 500 miles d’Indianapolis en devenant le vainqueur le plus rapide de la course à 187,433 mph de moyenne, un record qui tient toujours aujourd’hui, tout comme le nombre de changements de leader lors de cette course (68).

En dix-huit départs à Indianapolis pour les 500 miles, Tony Kanaan compte donc une victoire, mais également une pole (en 2005 – ndlr), huit top 5 et 361 tours menés.

Tony Kanaan aura piloté pour sept équipes en IndyCar, la Tasman Motorsports (1998), Forsythe Racing (1999), Mo Nunn Racing (2000 à 2002), Andretti Green Racing (2003 à 2010), KV Rracing Technology (2011 à 2013), Chip Ganassi Racing (2014 à 2017) et AJ Foyt Racing (depuis 2018).

Son palmarès hors de l’IndyCar est agrémenté d’une victoire aux Rolex 24 en 2015, mais également d’une victoire de classe (LMP2) aux 12 Heures de Sebring lors de l’édition 2007.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

lectus commodo ultricies consectetur id, mattis fringilla Curabitur elementum