Denny Hamlin conserve son titre dans le chaos !

Ryan Newman, Ryan Blaney et Denny Hamlin se sont disputé la victoire jusqu’aux tous derniers instants de cette soixante-deuxième édition des DAYTONA 500, mais c’est dans le chaos le plus total que s’est achevée cette épreuve.

Ryan Newman a tout tenté pour remporter les DAYTONA 500 pour la seconde fois de sa carrière, Ryan Blaney a tout fait pour passer et gagner The Great American Race pour la première fois, mais au final c’est Denny Hamlin qui s’impose pour la troisième fois de sa carrière dans la deuxième arrivée la plus serrée de l’histoire des DAYTONA 500.

Poussé dans le mur extérieur, Ryan Newman a ensuite été percuté par Corey LaJoie avant de passer la ligne sur le toit et de terminer sa course folle à la sortie du tri-ovale. L’équipe médicale est immédiatement venue en aide au pilote de la Roush Fenway Racing afin de le prendre en charge et de l’envoyer dans un hôpital proche du circuit.

Si la météo a eu son rôle à jouer dimanche, interrompant la course après vingt tours, le beau temps était de mise lundi pour les 180 derniers tours de The Great American Race. Si les deux premiers segments ont été calmes, avec une majorité des tours en file indienne, la dernière partie de la course a été plus nerveuse, appât de la victoire oblige.

Il a fallu attendre le dernier arrêt sous drapeau vert pour que les premières explications aient lieu et c’est à seize tours du drapeau à damier que le tant redouté big one intervient, lorsque Joey Logano, quatrième sur la ligne extérieure se montre top agressif sur Aric Almirola. Si le pilote de la Team Penske s’en sort indemne, ce n’est pas le cas de son coéquipier Brad Keselowski, contraint à l’abandon. De nombreux pilotes sont dans l’obligation de réparer une fois le drapeau rouge levé. Clint Bowyer et Kevin Harvick font partie des pilotes qui parviennent à éviter les voitures en perdition lors de cet accident dans la ligne droite arrière.

Pas impliqué dans l’accident, Kyle Busch est contraint à l’abandon sur problème moteur au même instant. Le pilote de la Joe Gibbs Racing était leader quelques tours auparavant, mais un problème de pneumatique puis son moteur auront eu raison de ses espoirs de victoire dans la plus grande course de la saison.

Dès le drapeau vert, les favoris encore en course tente de se placer à l’avant du peloton, mais un nouvel accident impliquant Reed Sorenson et Timmy Hill, à huit tours de l’arrivée, ralenti une fois encore le peloton.

Lors de la relance, Ryan Newman parvient à prendre quelques longueurs d’avance, mais Denny Hamlin le remonte pour prendre les commandes de la course juste avant l’entrée dans les deux derniers tours. Une touchette entre Ryan Preece et Ross Chastain est à l’origine d’une nouvelle neutralisation, qui élimine également Joey Logano de la course à la victoire.

Qualifications
Grille de départ
Résultats
Classement pilotes
Classement propriétaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

leo libero. ipsum amet, commodo felis justo ut luctus ultricies neque.