Sixième victoire de la saison pour Cyril Nousbaum

Lors de la plus longue course de la saison en US-RACING i-FRN Cup Series, Cyril Nousbaum a eu les nerfs solides pour remporter la course disputée sur le Charlotte Motor Speedway.

Une première partie sous drapeau vert, puis des neutralisations en fin d’épreuve qui ont complètement redistribué les cartes, mais au final, Cyril Nousbaum a résisté à tout pour décrocher une sixième victoire cette saison.

Cela a été une course d’un mile et demi assez classique. J’avais du mal en fin de relai. C’était un manque de réussite à Charlotte, car c’est une piste que j’apprécie beaucoup. Je n’avais pas de chance.

Cyril Nousbaum

Sous le drapeau à damier Cyril Nousbaum devance Pierre Verne, Gary Dumont, Thibaut Le Flem, Anthony Rafaël, Jean-Philippe Chrétien, Francis Dechilly, Gilles Chatelain, Kévin Pommier et Xavier Bourgeois pour le top 10.

La Race Clutch décroche la première ligne, avec Mickaël Cado et Pierre Verne. Jonathan Berthier et Jacques Recan sont en deuxième ligne de cette course la plus plus longue de la saison. Parmi les surprises des qualifications, l’absence de chrono pour Cyril Nousbaum, Tony Repussard, ou encore Bertrand Fourniret.

Si Mickaël Cado mène les premiers tours de course, Jonathan Berthier prend rapidement une seconde d’avance, mais finit par se faire rejoindre par Mickaël Cado et Pierre Verne avant la première neutralisation causée par Patrice Langlet dans le virage n°1.

C’est ensuite Cyril Nousbaum qui mène l’épreuve, mais ne parvient pas à prendre plus d’une seconde d’avance. Comme lors du premier relai, avec des pneumatiques usés certains pilotes tirent mieux leur épingle du jeu. C’est le cas de Jonathan Berthier qui reprend les commandes avant la première salve d’arrêts sous drapeau vert.

Une fois tout le monde passé par la voie des stands Cyril Nousbaum reprend les commandes de la course, mais le pilote de la Race Clutch est le plus rapide en début de run alors que Jonathan Berthier le dépasse lorsque les pneumatiques sont usés.

Alors que tout le peloton s’apprête à effectuer son dernier arrêt sous drapeau vert, un drapeau jaune causé par Tony Repussard change complètement la donne.

Depuis le tour 50, j’ai des lags dans le volant dans la ligne droite arrière et je crois que je ne suis pas le seul. J’ai dû toucher le mur extérieur à de nombreuses reprises. J’ai essayé de continuer, mais c’était impossible. Thibaut (Le Flem) a le même problème.

Tony Repussard

Dès la relance Kévin Pommier est déstabilisé par Jonathan Berthier dans la ligne droite avant ce qui crée une nouvelle neutralisation.

Revivez la course en intégralité

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

velit, at sit Aliquam odio ultricies in Praesent Praesent justo