La victoire et la qualification pour William Byron !

La dernière course de la saison régulière en NASCAR Cup Series a finalement souri à William Byron qui s’impose pour la première fois de sa carrière dans la première division de la NASCAR, au terme d’une course qui s’est terminée sous le régime de l’Overtime.

William Byron pouvait se qualifier aux points, mais une victoire lui assurait une présence en playoffs. Le pilote de la Chevrolet Camaro n°24 a finalement débloqué son compteur en NASCAR Cup Series au terme d’une fin de course hachée avec deux drapeaux rouge dans les dix derniers tours.

Cette victoire, la première de William Byron est aussi la première d’un pilote au volant de la n°24 autre que Jeff Gordon, dont la dernière victoire remontait à Martinsville en 2015.

J’avais confiance en Chad (Knaus) et les gars. C’est incroyable. C’est une année difficile. Se qualifier pour les playoffs c’est incroyable.

William Byron

Dans le dernier tour de la course la lutte pour la victoire finale s’est résumée à un duel entre la Hendrick Motorsports à l’intérieur avec William Byron et Chase Elliott contre la Joe Gibbs Racing à l’extérieur avec Martin Truex Jr. et Denny Hamlin.

Sous le drapeau à damier William Byron devance Chase Elliott, Denny Hamlin, Martin Truex Jr, Bubba Wallace, Ryan Blaney, Alex Bowman, Brendan Gaughan, Chris Buescher et Brad Keselowski pour le top 10.

Deux de front, parfois trois de front, la tension est présente dès le départ de cette dernière course de la saison régulière avec en toile de fond les dernières places qualificatives pour les playoffs, mais surtout une météo incertaine et un risque d’arrêt de la course une fois la mi-course franchie. Comme souvent sur le Daytona International Speedway c’est la trajectoire la plus proche du mur qui semble la plus favorable.

Si Joey Logano remporte les deux premiers segments, ceux-ci ont des physionomie bien différentes. Le premier est découpé en deux parties quasiment égales du fait du drapeau jaune de compétition, tandis que le deuxième voit de nombreux pilotes tenter une stratégie à la consommation.

En temps réel, à l’issue du deuxième segment ce sont Matt DiBenedetto et Jimmie Johnson qui sont les deux derniers qualifiés aux points, Clint Bowyer étant qualifié depuis la fin du premier segment.

La nervosité augmente d’un cran à l’entame de la dernière partie de la course. Les pilotes Chevrolet sont les premiers à s’arrêter à 35 tours du but, un tour avant les Toyota. Tous ne prennent que du carburant, alors que chez Ford on continue quelques tours supplémentaires.

Kyle Busch hérite des commandes de la course une fois les arrêts effectués. À dix-sept tours de l’arrivée, James Davison est à l’origine de la première neutralisation de la course pour un incident de course à la suite d’une crevaison.

Plusieurs pilotes passent par la voie des stands, dont Jimmie Johnson et William Byron, afin de chausser quatre gommes neuves.

À huit tours de la fin de la course, Tyler Reddick tente de bloquer Kyle Busch sur la ligne extérieure,mais l’opération tourne au chaos. Cet accident élimine trois des quatre pilotes de la Joe Gibbs Racing, seul Denny Hamlin passe au travers de l’accident, tandis que Ryan Newman, Ryan Preece, ou encore Ricky Stenhouse Jr. voient leurs espoirs de victoire et donc de qualification s’envoler. Ryan Preece tape violemment le mur extérieur, mais le pilote de la JTG Daugherty Racing s’en sort indemne.

Le drapeau rouge est nécessaire pour nettoyer la piste. La relance promet d’être tendue et elle l’est. À trois voire, quatre de front, le peloton ne peut qu’exploser et dans l’avant-dernier tour, tout part d’un contact entre Denny Hamlin et Joey Logano en tête de peloton. Si William Byron passe en force entre Joey Logano à sa gauche et Bubba Wallace à sa droite, mais derrière c’est l’hécatombe. Parmi les victimes, Jimmie Johnson qui dit adieu aux playoffs pour sa dernière saison en carrière.

Un drapeau rouge d’un peu plus de cinq minutes est nécessaire pour dégager la piste. Si Jimmie Johnson reprendra la piste pour l’Overtime, ce n’est que pour essayer de sauver les meubles, sa voiture étant trop endommager pour pouvoir jouer quelque chose.

La semaine prochaine les playoffs débuteront sur le Darlington Raceway à l’occasion des Southern 500.

Grille de départ
Résultats
Classement des pilotes
Classement des propriétaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

amet, ut libero. ut luctus dictum quis eget suscipit commodo