Première pole pour le rookie Rinus VeeKay

Le rookie de la Ed Carpenter Racing Rinus VeeKay s’est montré le plus rapide de la séance qualificative sur le circuit routier d’Indianapolis en NTT IndyCar Series.

Âgé de 20 ans, Rinus VeeKay a bouclé son meilleur tour de l’Indianapolis Motor Speedway en 69,6903 secondes à 125,992 mph de moyenne pour décrocher la pole postion de la première des deux courses du week-end.

C’était difficile. Je n’étais pas vraiment satisfait de la monoplace ce matin, mais (le manageur de l’équipe) Tim (Broyles) et moi nous sommes assis et nous avons trouvé quelque chose. Il y a eu beaucoup de travail. J’ai fait un excellent tour et j’en suis heureux. Enfin ma première pole.

Rinus VeeKay

Le champion en titre de la discipline, Josef Newgarden s’élancera de la deuxième place sur la grille de départ. Coloton Herta et Will Power seront sur la deuxième ligne de la grille de départ, tandis que le poleman des 500 Miles, Marco Andretti sera cinquième.

Leader du classement général, Scott Dixon ne s’élancera que de la douzième place sur la grille de départ et pourrait bien voir Josef Newgarden se rapprocher au championnat. Le Néo-zélandais est arrivé à Indianapolis avec 72 points d’avance sur son rival de la Team Penske, alors qu’il ne reste que trois courses à disputer.

Concernant les deux Français engagés en NTT IndyCar Series, pour son retour dans la discipline Sébastien Bourdais est à créditer du seizième chrono. La performance aurait pu être meilleure pour natif du Mans, mais un incident durant la séance qualificative lui a fait perdre son meilleur chrono. De son côté Simon Pagenaud est encore plus loin à la vingt-deuxième place.

Remplaçant d’Oliver Askew dans la Dallara n°7 de l’écurie Arrow McLaren Racing SP, Hélio Castroneves a réalisé le dix-neuvième chrono.

Qualifications

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

odio elit. efficitur. velit, venenatis, facilisis libero Aliquam mattis