L’apprentissage de l’IndyCar se poursuit pour Jimmie Johnson

Une journée d’essais était organisée ce lundi sur le Barber Motorsports Park afin de préparer la saison 2021 d’IndyCar. Jimmie Johnson était au volant de sa monoplace n°48 sur ce tracé de l’Alabama.

Jimmie Johnson avait déjà testé une monoplace d’IndyCar le 28 juillet dernier sur le tracé d’Indianapolis, mais il était seul en piste. En ce début de semaine, pas moins de vingt autres pilotes étaient présent sur le Barber Motorsports Park.

La recherche de la performance n’était clairement pas l’objectif du pilote de la Chip Ganassi Racing. Au contraire, il fallait se sentir à l’aise dans le baquet de la monoplace.

Jimmie Johnson a bouclé une trentaine de tours le matin en augmentant son rythme au fur et à mesure.

Je veux être courtois sur la piste et ne pas être le rookie qui fait des erreurs. J’ai le sentiment que j’ai été trop inquiet avec mes rétroviseurs, afin de laisser passer les autres, mais maintenant que je suis plus proche du rythme, il leur faut plus de temps pour me rattraper et ils me dépassent dans des zones plus traditionnelles.

Jimmie Johnson

S’il peut compter sur les conseils du désormais sextuple champion IndyCar, le Néo-zélandais Scott Dixon, Jimmie Johnson s’est également mesuré aux autres stars de la discipline, à commencer par Josef Newgarden, Simon Pagenaud ou encore Will Power. Le quatrième pilote de la Team Penske, Scott McLaughlin était également présent dans l’Alabama.

S’il aurait aimé terminer dans la même seconde que les pilotes les plus rapides, Jimmie Johnson échoue finalement à près de trois secondes du temps de référence signé par Rinus VeeKay.

Mardi prochain, l’ultime séance d’essais de l’année se déroulera en Californie sur le WeatherTech Raceway de Laguna Seca. Ensuite il faudra attendre le mois de janvier et la traditionnelle séance sur le Sebring International Raceway, avant quelques autres séances qui se tiendront avant le début du championnat le 7 mars prochain dans les rues de St. Petersburg.

Je pense que sept séances d’ici la fin de la saison prochaine ce n’est pas beaucoup. Les week-ends sont également plus condensés. Ce n’est pas le bon moment pour être rookie, même à 45 ans avec toutes ces années en sport automobile, pour apprendre ces monoplaces et ces pistes. Ce sera une véritable courbe d’apprentissage pour moi.

Jimmie Johnson

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

sem, eget ipsum at Praesent facilisis vel, massa libero leo.