Après un début d’année chaotique, de nombreuses polémiques et une récente mise
au point avec son patron Joe Gibbs, Tony Stewart s’est imposé pour la première
fois de la saison dimanche en Nascar Nextel Cup sur le Chicagoland Speedway.
Cette victoire lui a permis de mettre fin à une série de 20 courses sans succès
et devrait le remettre en confiance après une semaine difficile.

Comme c’est désormais la tradition, Tony Stewart a grimpé au grillage après sa
victoire pour la partager avec les fans venus en nombre sur le circuit de
Joliet.

Rien n’a pas pu écarter Tony Stewart de sa route vers le drapeau à damier, même
le terrible accident de Jimmie Johnson à 45 tours de l’arrivée. Ce dernier a
très violemment percuté le mur mais n’a pas été blessé. Il s’est tout de même
plaint d’une douleur au coude. La neutralisation qui a suivit a bouleversé les
stratégies des leader qui à cet instant n’avaient besoin que d’un ravitaillement
éclair pour être sûr de pouvoir bouclé la quarantaine de tours restants d’un
course assez monotone où il n’y avait semble-t-il qu’une trajectoire possible.

Au restart, Matt Kenseth et Tony Stewart étaient à la lutte avant qu’un nouveau
drapeau jaune, déclenché par J.J. Yeley à 20 tours de l’arrivée, ne regroupe une
nouvelle fois le peloton 20 tours plus tard. Au drapeau vert, Matt Kenseth était
tout simplement collé au pare choc arrière de Tony Stewart mais n’a pas réussi à
trouver l’ouverture tout comme lors le dernier restart suite à l’accident de Joe
Nemechek. Tony Stewart a rapidement pris le large laissant Matt Kenseth à la
lutte avec son coéquipier de la Roush Racing Carl Edwards qui finira à la
troisième place devant Kevin Harvick et Casey Mears.

A noter que les pilotes de la Hendrick Motorsports, Jimmie Johnson, Jeff Gordon,
Kyle Busch et Casey Mears, ont remporté 10 des 14 premières courses. Mais depuis
cinq courses aucun n’a coupé la ligne d’arrivée en tête.

Nouveau !

Résultats
de la course.


Classement
2007 de la Nascar Nextel Cup.