1994: La première victoire de Jeff Gordon

Jeff Gordon est arrivé en NASCAR par la côte ouest et l’USAC. Il a connu le succès en NASCAR Nationwide Seires pendant quelques années avant de basculer en première division en 1993. Gordon a électrifié le monde de la NASCAR en remportant la course de qualification des Daytona 500 lors de sa toute première participation dans la série.

Il a ensuite remporté le titre de meilleur rookie en 1993 et a rapidement été surnommé le « Wonder Boy » par Dale Earnhardt. Ce surnom a pris toute sa signification lors de l’épreuve des Coca-Cola 600 de 1994.

Gordon est arrivée sur le circuit et a tout de suite été très rapide en plaçant sa Chevrolet de la Hendrick Motorsports en pole position avec un nouveau record du tour. Gordon a ensuite mené le premier tour de la course de 600 miles avant de se laisser glisser dans le peloton et d’assurer.

Lors du dernier ravitaillement, il fait le choix de ne changer que deux pneumatiques et repart donc avec une excellente position. Il revient en tête du peloton à trois tours du drapeau à damier pour finalement s’imposer avec presque quatre secondes d’avance sur Rusty Wallace.

En décrochant sa première victoire dans une des courses les plus importantes du championnat, Jeff Gordon s’était déjà assuré d’avoir une place dans les livres d’histoires.