2003 : Johnson devient le roi du Lowe’s

Cela n’était qu’une question de temps avant que Jimmie Johnson ne s’impose dans une des épreuves reines de la NASCAR Sprint Cup. Son statut de rookie en 2002 n’était qu’anecdotique tant il a été performant cette saison là avec trois victoires et une cinquième place finale au championnat.

Les observateurs l’annonçaient déjà comme un futur vainqueur des Daytona 500, d’une course à Darlington, des 600 miles à Charlotte, de l’épreuve d’Indianianapolis voire d’un championnat.

L’avenir leur a donné raison et il n’a fallu que quatre ans à Johnson pour accomplir toutes ces prédictions. Et c’est par les Coca-Cola 600 qu’il a commencé en 2003.

Johnson, qui pilote la Chevrolet n°48 sponsorisée par Lowe’s s’est imposé sur le mythique circuit sponsorisé par…..Lowes’s. Il a établi en 2003 un record qui est toujours d’actualité cinq ans après : plus faible position sur la grille d’un futur vainqueur.

Cette année là, il s’était élancé depuis la 37ème place sur la grille de départ et avait réussi à remonter tout le peloton pour finalement mener 34 tours avant de s’imposer. Pour mémoire, il avait coupé la ligne devant Matt Kenseth, futur champion.