Grosse frayeur pour Audi après l’accrochage entre la n°2, actuelle leader de la course avec la Zytek n°32 de la Barazi Epsilon avant le virage Dunlop. Heureusement plus de peur que de mal et malgré un tête à queue, T. Kristensen a pu repartir pour tenter de conserver son avance sur la Peugeot de M. Gene.

Une nouvelle fois, une Peugeot 908 arrêtée au stand fait un bref passage dans le box pour une « petite douche ». Les pontons et les échangeurs sont copieusement nettoyés à haute pression. Un problème récurent d’alerte température semble toucher ces voitures depuis le début de la course.

A l’issue de ce rapide décrassage destiné à améliorer le rendement des organes de refroidissement, Pedro Lamy, toujours en 5ème position mais très loin de l’Audi #3 actuellement pilotée par Rockenfeller, a repris la piste.

Au sein du Team Interprogress Bank Spartak Racing, on joue la prudence pour la fin de course. A l’approche des deux dernières heures de compétition, les mécaniciens de l’équipe russe ont choisi d’immobiliser la voiture assez longuement pour faire un check complet de la Murcielago. La voiture a été osculptée pendant une demi-heure avant de reprendre la piste.

L’équipe d’US-Racing.com passe les 24 heures au Mans sur place pour vous faire vivre cette course de l’intérieur.

Vous voulez voir ou savoir quelque chose en particulier ? N’hésitez pas à le demander dans les commentaires. Avec 24h devant nous, nous devrions pouvoir répondre à vos demandes…