Cette fois ci aura été la bonne ! Dale Earnhardt Jr. a mis fin à une série de 76 courses sans victoire en NASCAR Sprint Cup lors des Lifelock 400 sur le Michigan International Speedway. Le pilote Hendrick décroche ainsi sa première victoire officielle avec cette écurie ainsi que sa première cette saison.

Lors du green-white-chekered final, Earnhardt Jr. a parfaitement résisté à Kasey Kahne et Matt Kenseth pour conserver le commandement avant que Patrick Carpentier ne parte en tête à queue dans le dernier tour provoquant une arrivée sous régime de drapeau jaune.

Pourtant ce rendez-vous n’était pas gagné d’avance pour le chouchou du public américain puisque cette course allait finalement se jouer à la consommation.

Alors que les leaders décidaient de ravitailler à 10 tours de la fin afin d’effectuer un splash and go, le pilote Chevrolet restait en piste en économisant du carburant dans le but de dépasser les hommes de tête. Mais Sam Hornish Jr. partait en tête à queue au tour 198 et forçait les officiels à sortir le sixième drapeau jaune de la journée, ce qui compliquait les affaires du pilote Hendrick.


© Chris Trotman/Getty Images for NASCAR

Finalement Dale Earnhardt Jr. passait la ligne d’arrivée sans problème pour décrocher sa 17ème victoire en carrière et la première sur ce circuit, pour le plus grand plaisir de ses fans toujours très présents sur tous les circuits NASCAR.

Kasey Kahne termine second devant Matt Kenseth, Brian Vickers et Tony Stewart. Jimmie Johnson, Carl Edwards, David Ragan, Elliott Sadler et Jamie McMurray complètent le top-10 de ce rendez-vous.

Kenseth, Vickers et Johnson, qui ont mené la plupart de la course, ont été les premiers leaders à s’arrêter lors du sprint final.

La première neutralisation est intervenue dès le troisième tour lorsque Dave Blaney est parti dans le décor au virage n°2. Dès le restart, Jimmie Johnson prenait la tête à Kyle Busch.

Au tour 34, c’est Brian Vickers qui prenait le commandement le temps d’un petit tour avant de la redonner à Johnson. Les deux hommes se sont alors battus pour prendre la tête lors des tours suivants, avant le retour de Matt Kenseth et de Dale Earnhardt Jr. sur le devant du peloton. Alors que Kyle Busch perdait beaucoup de places dès les premiers arrêts sous drapeau vert.


© Jerry Markland/Getty Images for NASCAR

Michael Waltrip a connu également son lot de soucis puisqu’il a du repasser par les stands une nouvelle fois, ce qui lui a fait perdre beaucoup de temps. Alors qu’en tête de la course, Vickers et Johnson se battait toujours pour le commandement.

Dario Franchitti, pour son grand retour dans la série, rentrait aux stands sur problèmes moteurs dès le 30ème tour et finit dernier.

Au tour n°60, le top-10 était occupé par Vickers, Johnson, Kenseth, Kyle Busch, Edwards, Earnhardt, Kahne, Biffle, Jeff Gordon et Tony Stewart. Sam Hornish Jr. était quant à lui remonté de la 35ème à la 15ème place à ce stade de la course.

Les seconds arrêts sous drapeau vert intervenaient au tour 78. Brian Vickers, leader à ce moment la, s’arrêtait au tour 80. Finalement c’est Matt Kenseth qui se retrouvait en tête après cette salve de ravitaillement, puisque le pilote Ford prenait seulement deux pneus neufs, au contraire de tous les autres leaders.


© Jonathan Daniel/Getty Images

Au 90ème tour, Kenseth était toujours en tête avec cinq secondes d’avance sur le pilote de la Red Bull Racing. Johnson était juste derrière, suivi par Kyle Busch, Edwards, Earnhardt, Kahne, Biffle, Gordon et Kevin Harvick.

Le troisième drapeau jaune intervenait au tour n°92 pour débris et permettait de regrouper le peloton très étiré.

Carl Edwards prenait la tête lors des ravitaillements et repartait devant tout le peloton lors du restart au tour 96. A la-mi course, il menait devant son équipier Matt Kenseth lors que Kurt Busch partait en tête à queue dans la ligne droite arrière pour le quatrième drapeau jaune de la journée. Lors du restart, on retrouvait Edwards, Kenseth, Kyle Busch, Johnson, Vickers, Earnhardt Jr., Gordon, Harvick, Kahne et Waltrip dans le top-10.

La suite de la course se résumera à de longs runs sous vert et un seul drapeau jaune entre le tour 105 et 198.

Au championnat, Kyle Busch conserve la tête avec 32 points d’avance sur Jeff Burton et 84 sur le vainqueur de la soirée, Dale Earnhardt Jr.. Carl Edwards, quatrième, pointe déjà à plus de 200 points. Kasey Kahne gagne deux places et se retrouve désormais septième. Matt Kenseth, Martin Truck Jr. et Brian Vickers gagnent tous une place au détriment de Ryan Newman qui en perd trois. Matt Kenseth n’est plus qu’à 14 petits points des playoffs.