Sur le circuit où il avait débuté son incroyable série de victoires en route vers le titre l’année dernière, Jimmie Johnson a lui-même pris de l’avance sur ses poursuivants dimanche en remportant les Tums QuikPak 500 de la NASCAR Sprint Cup sur le Martinsville Speedway.

Johnson a survolé la course en menant 339 des 504 tours que comptait cette sixième épreuve des playoffs. Sa Chevrolet n°48 était si rapide sur les runs courts et si agiles dans les virages que Dale Earnhardt Jr., deuxième, n’a pas pu placer une attaque lors du sprint final sous le régime du green-white-checkered-flag.

« Je n’avais pas assez de grip en sortie de virage pour attaquer Jimmie, » a déclaré Earnhardt, qui gagne une position au classement général de la NASCAR Sprint Cup où il pointe maintenant à la neuvième place, mais à 379 points derrière son coéquipier de la Hendrick Motorsports.

Preuve que Johnson était bien le plus rapide dimanche, lors du dernier restart sous le régime du green-white-checkered-flag, il a quand même réussi à couper la ligne d’arrivée avec 0.708 secondes d’avance. Carl Edwards a terminé troisième devant Jeff Gordon, Denny Hamlin et Casey Mears. La Hendrick a ainsi placé ses quatre voitures dans le Top-6, une véritable démonstration.

Greg Biffle est passé très prêt de la catastrophe. Il a rattrapé un tour de retard pour finalement couper la ligne à la 12ème place et ainsi récupérer la deuxième position au classement général. Mais Biffle a déjà 149 points de retard sur Johnson à quatre courses de la fin de la saison.

Pénalisé pour avoir ravitaillé en dehors de sa box en fin de course, Jeff Burton a terminé 17ème et perd sa deuxième place au championnat. Il est maintenant troisième à 152 points du leader. Biffle, Burton et Edwards sont encore tous les trois dans la course au titre, mais ils vont devoir faire face à une équipe n°48 au meilleur de sa forme à l’approche de circuits où Johnson a été très performant dans le passé.

Après sa victoire de la saison dernière à Martinsville, Johnson a remporté dans la foulée les courses à Atlanta, au Texas et à Phoenix pour arriver à Homestead-Miami en tête du championnat. Cette saison est différente. Johnson a déjà le contrôle du Chase avant Atlanta, et l’attitude de l’équipe ne fait aucun doute lorsque l’on écoute les paroles du crew chief de Johnson, Chad Knaus sur la ligne d’arrivée.

« C’est ça la course – gagne les toutes !  » a déclaré Knaus dans le casque de son pilote. Et les autres pilotes ne peuvent d’ailleurs pas espérer que Johnson va maintenant assurer.

« Je pense que nous devons faire la même chose que l’année dernière, » a expliqué Johnson, qui vient de remporter sa sixième victoire de l’année et la 39ème de sa carrière. « Nous n’avons plus le droit de perdre ce championnat. Il faut y aller et tout gagner – c’est ce que nous faisons le mieux. Nous sommes très confiants sur tous les circuits qui restent au calendrier. »

A noter que cette victoire a permis à Johnson d’égaler Tim Flock pour la 15ème place des pilotes avec le plus de victoires en carrière. Le leader du championnat a également fait un pas de plus vers un troisième titre consécutif, un exploit réalisé uniquement par Cale Yarborough (1976-1978).