Si la victoire de Peugeot est une réussite pour toute l’équipe française, ils sont trois en particulier à pouvoir savourer leur entrée dans la légende. David Brabham, Alexander Wurz et Marc Gené viennent en effet d’ajouter une ligne importante à leur palmarès de pilotes. Rapide présentation du trio vainqueur.

David Brabham

Honneur au doyen du groupe. David Brabham est Australien. Il est né le 5 septembre 1965 et est issu d’une famille célèbre, puisque son père Jack est triple champion du monde de F1 et son frère Geoff multiple champion IMSA (et lui-même vainqueur au Mans). Son autre frère Gary a également goûté à la F1 mais sans réussite.

Champion d’Angleterre de F3 en 1989, David Brabham débute dès l’année suivante en F1 sur une… Brabham ! Il dispute huit Grand Prix en 1990, avant de revenir pour une saison complète en 1994 sur une Simtek. En 24 GP, il n’a jamais pu terminer dans les points.

C’est en Endurance que David va se construire un beau palmarès. Il débute dès 1991 en championnat du monde des voitures de sport sur la sublime Jaguar XJR14. La même année, il remporte les 24 Heures de Spa sur une Nissan.

Depuis il a remporté nombre de courses dans tous les championnats majeurs de l’Endurance. Il est notamment depuis plusieurs saisons l’un des fers de lance de l’ALMS, championnat dont il occupe actuellement la tête sur l’Acura du Highcroft Racing.

Il débute au Mans en 1992 sur une Toyota. Il termine second en 2003 sur une Bentley (aux côtés de Johnny Herbert et de Mark Blundell). Il s’impose en GT1 en 2007 et 2008 au volant d’une Aston Martin DBR9S.

Il s’était également imposé en GT en 1992 sur une Jaguar XJR (aux côtés de David Coulthard et John Nielsen) mais avait été disqualifié après l’arrivée,

2009 marque sa seizième apparition au Mans. Comme son frère Geoff en 1993, il remporte la course au volant d’une Peugeot et entre dans la légende des 24 Heures.

Marc Gené

Né le 29 mars 1974, l’Espagnol est lui aussi un ancien pilote de F1, discipline qu’il a fréquenté de 1999 à 2000 sur une Minardi. Devenu pilote d’essais chez Williams, il dispute encore trois autres GP en 2003 et 2004 en remplacement de Ralf Schumacher. En 2005, il rejoint la Scuderia Ferrari, toujours en qualité de pilote d’essais.

En 36 GP, il a marqué 5 points.

Il revient à plein temps à la compétition en 2007, quand il est recruté par Peugeot pour participer au programme 908. En Le Mans Series, il signe trois victoires en 2007 et deux en 2008.

2009 marque sa troisième participation aux 24 Heures du Mans. Il avait terminé second en 2008 en compagnie de Jacques Villeneuve et Nicolas Minassian.

Alexander Wurz

Wurz est né en Autriche le 15 février 1974.

Parmi les trois pilotes de la 908 n°9, il est le seul à avoir déjà connu les joies de la victoire aux 24 Heures du Mans. Alex s’était en effet imposé en 1996 sur une TWR Porsche en compagnie de Manuel Reuter et de Davy Jones.

Il n’était plus revenu au Mans avant 2008, année de son recrutement par Peugeot.

Wurz a surtout connu la F1 dans sa carrière, discipline qu’il a fréquentée à partir de 1997, d’abord comme pilote titulaire, puis comme pilote d’essais. Il dispute sa dernière saison complète en 2007 sur une Williams, avec des résultats en demi-teinte. Il signe néanmoins deux grandes performances cette année-là (troisième au Canada et quatrième au Nurburgring, à chaque fois dans des conditions difficiles).

Il a disputé 69 GP en F1 et est monté à trois reprises sur le podium. Il a marqué 45 points et a signé un meilleur tour.

Ces dernières semaines, il a tenté de monter une équipe de F1 pour la saison 2010, avec le soutien de la compagnie autrichienne Superfund. Mais la candidature n’a pas été retenue par la FIA.

Pour l’anecdote, Alexander a également été champion du monde de BMX en 1986. Par superstition, il avait aussi l’habitude de porter en course deux chaussures de couleur différente. Habitude qu’il a dû perdre lorsqu’il était pilote essayeur chez McLaren, la fantaisie n’ayant jamais été du goût de Ron Dennis…