Danica Patrick peut relancer la série IndyCar

Danica Patrick effectue cette année, sa troisième saison en IndyCar Series. Et après des débuts difficiles avec sa nouvelle écurie, Andretti-Grenn Racing, elle semble dorénavant capable d’aller chercher sa première victoire. De plus en plus souvent aux avants-postes et n’hésitant pas à se bagarrer roues contre roues avec des pilotes du calibre de Dan Wheldon, Danica Patrick pense elle aussi que la question à se poser n’est pas “si” mais “quand” sa première victoire va arriver.

Voici comment elle imagine l’arrivée de cet évènement tant attendu :
Ca va être bien de le faire. Ca va probablement arriver quand chacun l’attendra le moins, dont moi, mais il est temps. Il est venu le temps de le faire et de passer outre, et je ne peux pas dire que je serais sur-enthousiaste. Je vais pouvoir revivre.

Une victoire de la pilote la plus populaire de l’IndyCar donnerait un nouvel attrait à la série qui en a bien besoin. En effet il est facile de constater le peu de concurrents que comporte le peloton, qui avec 19 voitures fait bien pâle figure à côté de la NASCAR (43 voitures) ou face aux grandes heures de la monoplace américaine à l’époque du CART, où le peloton accueilait 26 pilotes. La série IndyCar est d’autant plus en danger que le champion anglais Dan Wheldon pense de plus en plus sérieusement à la NASCAR. Il a d’ailleurs déclaré que le fait de disputer environ 60 courses par saison lui plairait et ne le dérangerait pas, étant donné qu’il n’a pas de famille à s’occuper.

Voilà en tout cas un avertissement sérieux qui devrait faire réfléchir le patron Tony George aux solutions à apporter afin de conserver ses pilotes stars. En effet un autre départ (Sam Hornish Jr. par exemple) causerait de graves difficultés à l’IndyCar et remettrait sérieusement en cause son avenir.

leo. dapibus Lorem adipiscing mi, leo luctus elementum facilisis tristique venenatis,