Retour sur la saison 2007 de l’écurie Newman/Haas/Lanigan Racing

En début d’année 2007 Carl Haas et Paul Newman décidaient de s’associer avec Mike Lanigan. Pour aider le triple champion en titre, l’écurie faisait appelle au jeune Graham Rahal.

A Las Vegas tout semblait aller de travers pour la Newman/Haas/Lanigan Racing puisque c’est Will Power qui s’imposait depuis la pole position. Sébastien Bourdais s’élançait depuis la seizième position après avoir rencontré des soucis en qualifications. Lors de ses 59 départs précédents il ne s’était élancé qu’à une seule reprise au-delà du top-10. Lors de la course le Français remontait jusqu’à la troisième place, mais un contact avec une barrière de sécurité, et une crevaison le faisait finir en dixième position. Quant à Graham Rahal il n’a pas réussi à passer le premier virage de sa première course.

A Long Beach le triple champion en titre rétablissait la hiérarchie en s’imposant après être parti depuis la pole position et avoir mené le plus grand nombre de tours. Rahal se qualifiait en cinquième position, et terminait huitième.

Bourdais décrochait la pole position du vendredi dans les rues de Houston, et après s’être élancé depuis la deuxième place il menait le plus grand nombre de tours pour signer sa deuxième victoire consécutive. L’Américain Graham Rahal qui avait fêté ses 18 ans le 4 janvier devenait le plus jeune pilote de l’histoire à monter sur un podium, grâce à sa deuxième place.

Les six semaines de trêve avant la course de Portland n’a pas entamé la motivation de l’écurie, puisque le Français gagnait la centième victoire de la Newman/Haas/Lanigan Racing après être parti de la troisième place. Rahal a fini la course en neuvième position.

A Cleveland, Graham Rahal aurait aimé fêter les 25 ans de la première victoire de son père en Champ Car en remportant la course. L’Américain menait la course pendant 4 tours, et devenait ainsi le plus jeune pilote en tête d’une course. Finalement Graham terminait huitième. Sébastien Bourdais signait une nouvelle position mais était victime d’un problème mécanique. Malgré une douzième place à l’arrivée, le triple champion conservait trois points d’avance sur Robert Doornbos.

Doornbos signait sa première victoire au Mont-Tremblant juste devant Bourdais. Au soir de cette course les deux pilotes étaient à égalité de points. Bourdais restant en temps au nombre de victoires. Rahal enregistrait un nouveau top-10 avec une septième place.

A Toronto Bourdais signait la pole position et ne menait qu’un tour. Un contact avec Doornbos forçait le Français à terminer neuvième, et à céder la tête du classement pour deux unités.

A Edmonton le Français revenait sur la plus haute marche du podium après avoir mené le plus grand nombre de tours et réalisé le meilleur tour en course. Graham Rahal signait son deuxième podium de la saison grâce à une troisième place.

A San Jose, Bourdais terminé deuxième, juste devant son coéquipier. Ce résultat permettait à Bourdais de rester en tête du championnat malgré la victoire de Doornbos.

La cinquième victoire de la saison pour Bourdais est arrivée à Elkhart Lake. Graham Rahal terminait une nouvelle fois troisième ce qui permettait au jeune américain de passer de la huitième à la cinquième position du classement général.

Graham Rahal réalisait une bonne fin de saison avec une troisième place à Zolder, une neuvième à Assen, une onzième à Surfers Paradise et enfin une quatrième place à Mexico.

Dans le même temps, Bourdais s’imposait depuis la pole position en Belgique, avant de terminer septième à Assen. A Surfers Paradise le Français rentrait dans l’histoire en devenant le premier pilote à remporter quatre titres consécutifs. A Mexico le manceau enregistrait sa dernière victoire en carrière.

“Ca a été la meilleure de mes cinq années de Champ Car” déclarait le Français à l’issue du banquet de fin de saison.

justo Curabitur mattis lectus ut nec venenatis libero leo id porta. commodo