Hold-up de Clint Bowyer à Richmond !

Les Crown Royal Presents The Dan Lowry 400 auront connu deux parties bien distinctes. La première moitié de l’épreuve fût très calme. En effet, à mi-parcours seulement trois neutralisations étaient recensées.

Les deux premières pour débris, la troisième suite à l’accident de Juan Pablo Montoya. Le Colombien est parti tout seul à la faute dans le virage n°2 au 140ème tour, endommageant ainsi sa Dodge.

La deuxième partie de la course allait être beaucoup plus agitée avec huit nouvelles neutralisations dont un drapeau rouge suite au ‘Big One’ du tour 231. Les officiels furent contraints de stopper la course pendant 21 minutes et 47 secondes, afin de nettoyer la piste qui était jonchée de débris et où beaucoup d’huile s’était répandu suite à cet empilement de voiture.

Voulant éviter le crash devant lui, le canadien Patrick Carpentier est monté sur les freins et est parti en toupie taper violemment le muret intérieur du circuit, sa voiture est ensuite revenue sur la piste et certains pilotes dont Kurt Busch n’ont pu l’éviter. Au final c’est onze pilotes qui ont été impliqués dans cet accident. Parmi eux Jimmie Johnson, Jeff Burton et Matt Kenseth. Les voitures de ces onze pilotes étant très amochées, c’était autant de concurrents qui ne pouvaient plus jouer la gagne.


© Kevin C. Cox/Getty Images

Pendant ce temps-là, un homme était en tête et dominait l’épreuve de la tête et des épaules. Denny Hamlin était parti depuis la pole position et a mené 381 des 382 premiers tours. Il a cédé son fauteuil de leader à A.J. Allmendinger le temps d’un tour après que l’ancien pilote de monoplace ait décidé de décaler sa stratégie.

Mais alors qu’à moins de vingt tours Hamlin – le régional de l’étape – était en tête il ressentit une vibration annonciatrice d’une crevaison à l’avant droit. Dès lors c’est Dale Earnhardt Jr. qui prit la tête – sous les encouragements de la foule – devant Kyle Busch. Tous les spectateurs croisaient alors les doigts pour que leur chouchou mette fin à une série de deux ans et 71 courses sans victoire, mais les pilotes de la Joe Gibbs Racing ne l’entendaient pas de cette oreille.

Suite à sa crevaison, Denny Hamlin s’arrêta sciemment sur la piste provoquant un drapeau jaune au 392ème tour. Les leaders décidèrent de ne pas rentrer aux stands, alors que les derniers pilotes dans le tour repassèrent par la voie des stands pour rechausser quatre pneus neufs.

Lors du restart au 396ème tour, Dale Jr. accéléra parfaitement malgré la pression de Kyle Busch qui a commis une petite erreur. Le pilote de la Joe Gibbs Racing a rapidement grappillé son retard pour se porter à hauteur du pilote de la Hendrick Motorsports. Et au 398ème tour, ce qui devait arriver arriva.


© Kevin C. Cox/Getty Images

Kyle Busch était à l’intérieur dans le virage trois, mais ça voiture est partie en léger survirage alors qu’Earnhardt Jr. choisissait de fermer la porte au pilote Toyota. Le contact était inévitable et c’est le pilote de la Hendrick Motorsports qui en fit les frais. Clint Bowyer troisième au moment des faits en profita pour prendre la tête juste devant Kyle Busch alors que le drapeau jaune venait de sortir pour la dernière fois.

La course s’est terminée sous le régime du green-white-checkered et Bowyer n’a pas tremblé. Il décroche ainsi sa seconde victoire en carrière. Sur la ligne le pilote de la Richard Childress Racing devance Kyle Busch, Mark Martin, Tony Stewart et Martin Truex Jr. Dans le top-10 on retrouve Ryan Newman, Carl Edwards, Kevin Harvick, Jeff Gordon et Kasey Kahne.

Après avoir changé de moteur avant le départ de la course, Gordon est parti depuis le fond de grille et s’est très rapidement retrouvé à un tour. Mais le quadruple champion de la NASCAR Sprint Cup Series a parfaitement su gérer cette situation et à profiter de la règle du lucky dog pour revenir dans le tour. Suite à des ajustements importants sur sa voiture lors des premiers arrêts aux stands, il a pu remonter jusque dans le top-5 sans jamais pouvoir jouer la gagne.

Impliqué dans le big-one, Jeff Burton perd la tête du classement général au profit de Kyle Busch. Burton reste en embuscade à 18 points du pilote Toyota. Dale Earnhardt Jr. conserve sa troisième place à déjà plus de cent points du leader mais c’est Clint Bowyer qui réalise la meilleure opération de la soirée en gagnant trois positions. Il est maintenant quatrième à 123 unités de Busch.

Kasey Kahne détient le dernier billet qualificatif pour le Chase, mais Jeff Gordon remonte à la treizième place et n’est qu’à six longueurs du pilote de la Gillett Evernham Motorsports. David Ragan quatorzième est à 56 points de la douzième place. Avec son crash, Juan Pablo Montoya fait la mauvaise opération et perd quatre places.

Les autres perdants de la soirée se nomment Kurt Busch et Matt Kenseth. Le champion 2003 de la NASCAR Sprint Cup Series perd trois positions et se retrouve désormais 22ème alors que Kurt Busch se retrouve maintenant 24ème soit quatre places moins bien qu’avant le début de l’épreuve.

Lorem mattis ipsum venenatis, ut elit.