Un point sur les classements avant la dernière course de la saison





Suite à sa victoire à Phoenix, Jimmie Johnson est plus que jamais favori pour se succéder à lui-même.

© Rusty Jarrett/Getty Images for NASCAR

Classement pilotes :

Si aucun chaser ne connaît de gros pépin à Homestead, les postions au classement général dans le top-12 devraient peu évoluer. La bataille la plus intense devrait se jouer entre les chasers les moins bien placés puisque les cinq derniers des playoffs ne sont séparés que de 32 points seulement.

Avec 141 points d’avance sur son second Carl Edwards, Jimmie Johnson a pris une très sérieuse option sur le titre en s’imposant à Phoenix. Le double champion en titre de la NASCAR Sprint Cup Séries n’a besoin que d’une 36ème place à Homestead-Miami pour devenir le second pilote à décrocher trois titres de champion consécutifs après Cale Yarborough (1976 – 1977 – 1978).

Carl Edwards devrait garder sa seconde place au général puisqu’il dispose de 62 points d’avance sur son coéquipier Greg Biffle qui a lui-même une marge de 66 unités sur son poursuivant direct Jeff Burton.

La bonne opération du week-end au classement général a été réalisée par Kevin Harvick qui a gagné deux places pour finalement se retrouver cinquième, position qu’il devra défendre à Homestead-Miami puisqu’il ne dispose que de sept petits points d’avance sur son coéquipier Clint Bowyer. Harvick dispose de 59 points de retard sur Burton alors que Bowyer en compte 75 d’avance sur Jeff Gordon.





Après avoir dominé la saison régulière avec ses huit victoires, Kyle Busch est actuellement en lutte pour ne pas finir dernier des playoffs.

© Geoff Burke/Getty Images for NASCAR

Le quadruple champion de la NASCAR Sprint Cup devrait finir à la septième place du général puisqu’il dispose d’une de 60 unités d’avance sur le champion 2003 Matt Kenseth. C’est en tout cas Gordon qui a fait la mauvaise opération du week-end puisqu’il a perdu deux positions au général suite à sa casse moteur.

Finalement la plus grande bagarre à Homestead se jouera entre les cinq derniers du chase. En effet, l’écart entre Matt Kenseth, Denny Hamlin, Dale Earnhardt Jr, Kyle Busch et Tony Stewart n’est que de 32 points ! Tous ses pilotes peuvent donc encore prétendre finir huitièmes au championnat, mais ils leur sera très difficile de faire mieux.

Pour la treizième place, David Ragan ne peut plus être rejoint par Kasey Kahne et il terminera donc meilleur des autres pour sa seconde saison complète au sein de l’élite de la NASCAR. Martin Truex Jr. est actuellement quinzième à plus de 220 points du pilote Dodge. Suite à ses récents bons résultats, Jamie McMurray est remonté seizième devant les deux pilotes Penske Ryan Newman et Kurt Busch. Brian Vickers et Casey Mears complètent le top-20 du général.





Marcos Ambrose à réussi à rentrer dans le top-35 après Phoenix et devra défendre son acquis à Homestead-Miami.

© Courtesy of Toyota Motorsports

Classement propriétaires (top-35):

Le fameux top-35 prend toute son importance en cette fin de saison. En effet, les 35 premiers de ce classement seront qualifiés d’office pour les cinq premières courses de la saison 2009. Il est donc important pour chaque écurie d’y être après la finale d’Homestead-Miami.

La bonne opération du week-end à été réalisée par Marcos Ambrose qui a réussi à faire remonter sa voiture dans ce top-35 au détriment d’un autre débutant en Sprint Cup en la personne de Scott Speed et de sa Toyota n°84. L’ancien pilote de Formule Un aura donc pour objectif de faire remonter sa voiture dans ce top-35.

Quand à Robby Gordon, il est actuellement 34ème avec 47 points d’avance sur la Toyota n°84 et donc en bonne position pour rester dans le top-35. Sam Hornish Jr. devra sûrement se qualifier au temps lors des cinq premières courses puisqu’il est à 101 unités d’Ambrose.

A noter également que la Chevrolet n°66 de la Haas Racing actuellement pilotée par Scott Riggs sera qualifiée d’office pour les cinq premières courses de 2009. Ceci est important dans la mesure où c’est Ryan Newman qui récupérera les points propriétaire de cette voiture l’année prochaine au sein de la Stewart-Haas Racing. Le pilote de l’Indiana pourra donc dormir sur ces deux oreilles pendant l’intersaison.





Sam Hornish Jr et Regan Smith ,les deux candidats au titre de rookie cette année.

© Todd Warshaw/Getty Images for NASCAR

Classement des rookies :

Sam Hornish Jr. est toujours en tête du classement des rookies avec 199 points soit trois unités d’avance par rapport à son rival Regan Smith. Les deux hommes sont toujours au coude à coude mais le comptage des points pour les rookies en fin d’année est très spécial. Même au soir de la course d’Homestead-Miami, le rookie de l’année ne sera pas encore connu.

Pour rappel, le classement des rookies est basé sur les 17 meilleurs résultats de chaque rookie, son nombre de victoire, ses top-5, ses top-10 (cela ne va pas être très dur à compter cette année, tout le monde est à zéro dans toutes ces statistiques), le nombre de poles (une seule pour Carpentier, zéro pour les autres) ainsi qu’un certain nombre de points basés sur chaque tiers de la saison.

De plus, un certains nombre de spécialistes attribuent des points à chaque rookie en fonction de ce qu’ils pensent de leur saison. Il faut également rappeler que pour être éligible pour le titre de rookie de l’année, il faut au moins participer à huit courses sur les vingt premières de la saison.

Classement constructeurs :

Chevrolet a finalement conservé son titre constructeur en Sprint Cup après la victoire de Jimmie Johnson à Phoenix et ce malgré la rude concurrence de Ford et de Toyota. Le constructeur américain à décroché son 32ème titre de champion constructeur dans la première division de la NASCAR.

Chevrolet compte maintenant 213 points et ne peut plus être rejoint par ses poursuivants directs. Ford est passé second avec 206 points contre 204 à Toyota. Rien n’est donc encore fait pour la seconde place mais Ford devrait conserver sa position aux vues des performances de la Roush Fenway Racing à Homestead-Miami. Dodge est complètement largué avec 147 points. Rien d’étonnant vu la saison des écuries de la marque au bélier.

ante. non pulvinar mattis ut sem,