Carl Edwards passe la seconde !

Parti de l’arrière du peloton pour avoir manqué les qualifications, Carl Edwards avait clairement la meilleure voiture de la course et a écœuré la concurrence en menant à deux reprises pour un total de 72 tours !

C’est à vingt-deux tours du drapeau damier qu’Edwards a pris définitivement l’avantage sur Kyle Busch pour aller remporter les Kroger 200 sur l’O’Reilly Raceway Park d’Indianapolis. Quelques instants plus tôt, sous drapeau jaune, le pilote Roush Fenway Racing avait perdu la tête de l’épreuve après un incident dans les stands avec Scott Wimmer.

Lors du restart au 174ème tour c’est bien Kyle Busch qui était en tête et qui pensait bien aller chercher une seconde victoire de rang, ce qui aurait été une première cette saison. Mais, Edwards n’a pas abdiqué et a finalement pris la tête au tour 179 pour aller s’imposer avec 0,679 seconde d’avance sur Busch.

Matt Kenseth a pris la troisième place de cette course après lui aussi être parti depuis l’arrière du peloton. Les trois premiers à l’arrivée étaient respectivement qualifiés en 42ème, 41ème et 34ème position !

Brad Keselowski a décroché la quatrième place juste devant Steve Wallace qui signe son premier top-5 de l’année.

Vainqueur la veille de l’épreuve de NASCAR Camping World Truck Series, Ron Hornaday Jr. s’est classé sixième et devance le poleman Trevor Bayne, Jason Leffler, Scott Wimmer et Kenny Wallace.

Âgé de seulement dix-huit ans, Trevor Bayne a décroché sa première pole position en carrière pour son septième départ et c’est Brad Coleman qui partageait les honneurs de la première ligne à l’agitation du drapeau vert.

Six neutralisation sont venues émailler cette vingtième épreuve de la saison qui s’est déroulée à une vitesse moyenne de 83,138 mph.

Au 36ème tour, alors qu’ils étaient premier et second de l’épreuve, qui venait d’être neutralisée pour la troisième fois, Trevor Bayne et Steve Wallace ont réussi à s’accrocher derrière la voiture de sécurité. Si le poleman a freiné très fort pour ne pas dépasser la voiture de sécurité, Wallace s’est trouvé surpris et est venu harponner le leader. La NASCAR s’est cependant montrée clémente puisqu’aucune pénalité n’a été infligée aux pilotes.

Aliquam eleifend tristique libero amet, eget velit, Aenean porta. odio