Johnson s’impose et prend la tête du championnat

Depuis des mois, le triple champion en titre de la NASCAR Sprint Cup déclare que l’ajout de l’Auto Club Speedway dans les playoffs est un véritable cadeau pour l’équipe de la n°48. Lors des Pepsi 500 de dimanche, Johnson a prouvé qu’il disait vrai – et en a profité pour prendre la tête du classement général à Mark Martin. La victoire de ce week-end devant son coéquipier Jeff Gordon a confirmé une nouvelle le statut de favori de Johnson.

Dès l’arrivée du soleil sur le circuit au 66ème des 250 tours, Johnson est devenu imbattable. Et la successions de drapeaux jaunes en fin de course n’a rien changé. Dans le sprint final qui a suivi le ‘Big One’ du tour 245, Johnson a réussi à faire le trou sur ses poursuivants pour couper la ligne avec 1.603 seconde d’avance sur Gordon. Juan Pablo Montoya a terminé troisième – encore un Top-5 – devant Martin et Tony Stewart, qui a dû se bagarrer pour rattraper une pénalité dans les stands qui lui a coûté un tour. Bien qu’il soit maintenant le nouveau recordman de victoires à Fontan, Johnson a déclaré que la course n’avait pas été aussi facile que cela.

Jimmie Johnson:
“J’essayais de ne pas penser au fait que nous revenions sur un circuit où nous nous étions déjà imposés et que nous espérions faire un bon résultat. Vous devez faire un bon résultat chaque semaine. C’est la seule façon de remporter le titre. Le fait d’avoir été performant ces trois dernières années ne voulait pas dire que tout allait bien se passer la quatrième. J’ai donc du rester concentrer sur mon boulot et me battre sur chaque tour. Nous devions faire un bon résultat aujourd’hui pour gagner des points parce que la n°5 (Martin) et la n°42 (Montoya) étaient très rapides.”

Johnson, qui a grandi à El Cajo en Californie, a ajouté que l’arrivée du soleil a changé les conditions de la piste et que cela lui a facilité les choses.

Jimmie Johnson:
“Nous avons un peu travaillé sur la victoire, mais les choses ont tourné en notre faveur. Le soleil a changé les conditions d’adhérence, la trajectoire que j’utilisais et l’équilibre de la voiture. Tout ce dont j’avais besoin.”

Johnson s’est finalement imposé lors d’un restart à trois tours de l’arrivée après qu’un accident ayant impliqué plusieurs voitures – dont les quatre de la Richard Petty Motorsports – dans le virage n°1 a forcé les officiels de la NASCAR à stopper la course pour nettoyer la piste. Juste quatre tours avant ce dernier restart le peloton en avait connu un autre après un contact de Kurt Busch avec le mur et les autres pilotes du Chase Kasey Kahne et Greg Biffle au tour 239. Malgré ces neutralisations, Johnson était confiant sur le potentiel de sa voiture et sur le fait qu’il allait rester en tête lors des restarts.

Jimmie Johnson:
“C’est tellement une longue ligne droite et le draft est si important ici que c’est le gars qui est en deuxième ligne qui contrôle celui qui prendra le premier virage en tête. Vous devez en fait prendre un mauvais départ pour obliger le gars derrière vous à vous bumper et ainsi rester devant. Je ne faisais pas cela très bien, mais finalement au dernier restart j’ai réussi à le faire. Nous avions vraiment une bonne voiture et même si quelqu’un nous avait dépassé, je pense que j’aurais pu le reprendre quelques tours plus tard.”

Gordon ne peut être que d’accord concernant le potentiel de la voiture de Johnson.

Jeff Gordon:
“Ils étaient dans une autre catégorie. Nous devons trouver ce qui nous manque. La seule déception pour moi est le fait d’avoir terminé deuxième et de ne pas être au même niveau que Jimmie. Nous avons été très rapide, mais cela n’a pas été suffisant. Nous avons tout essayé, mais nous n’avons rien pu faire. Il va falloir chercher et trouver la solution. Nous pouvons faire mieux que cela.”

Avec sa cinquième victoire de la saison, sa 45ème en carrière et la troisième de suite à Fontana à cette période de l’année, Johnson prend la tête du championnat et compte maintenant 12 points d’avance sur Martin. Montoya est toujours troisième à 58 points. Stewart est quatrième et Gordon gagne deux places pour passer en cinquième position à 105 points de son coéquipier.

Le poleman Denny Hamlin a perdu gros ce week-end ans la course au titre. En tête du peloton après une série de ravitaillement au tour 186, il n’a pas passé le premier tour lors du restart. Hamlin a choisi de repartir depuis la trajectoire extérieure, mais est redescendu trop tôt à l’intérieur et a été touché par le nez de la Chevrolet de Montoya, très rapide après un push de Johnson. Le nez de la voiture de Hamlin est venu percuter le mur séparant la ligne des stands de l’herbe. Après une longue période de réparation, Hamlin a repris la piste et a finalement terminé 37ème. Ce résultat le fait chuter à la neuvième place du classement général à 219 points de Johnson.

Denny Hamlin:
“Je pensais avoir la place de me rabattre, mais j’ai fait une erreur. Je dois vraiment m’excuser à l’équipe. Ils méritaient mieux que cela. Ils ont réussi à me placer en tête du peloton. C’était vraiment une erreur de ma part.”

Malade depuis le début du week-end, Kyle Busch a profité de la première neutralisation pour laisser sa place au volant de la n°18 à David Gilliland.

Kyle Busch:
“Je vais aller me coucher un peu et voir avec le centre médical si je peux recevoir un traitement. Je suis désolé d’avoir à quitter la voiture, mais je ne suis vraiment pas bien. Je tousse énormément.”

Gilliland a finalement terminé 24ème à un tour.

ut Aliquam suscipit Lorem odio elit.