Départ n°400 pour Tony Stewart ce week-end !

Arrivé tout droit de la monoplace et plus précisément de l’IRL à la fin des années 1990, Tony Stewart est maintenant devenu l’une des figures les plus emblématiques de la NASCAR Sprint Cup Series, grâce notamment à deux titres de champion.

Ce dimanche sur le Texas Motor Speedway, Tony Stewart prendra part à sa quatre-centième épreuve de NASCAR Sprint Cup Series. En 399 participations dans cette série il compte 37 victoires et est donc à la dix-huitième place à égalité avec Bobby Isaac au classement des pilotes les plus victorieux. Il compte également 145 top-5 et 233 top-10.

Arrivé en 1999 avec la Joe Gibbs Racing il restera dix saisons au sein de cette écurie pour laquelle il décrochera ses deux titres de champion avant de tenter l’aventure en tant que pilote propriétaire avec la Stewart-Haas Racing depuis 2009.

Rappel des faits marquants de la carrière de Tony Stewart :

– rookie de l’anée en 1999 ;

– double champion en 2002 et 2005 ;

– a décroché au moins une victoire par saison lors de ses onze saisons complètes ;

– a terminé dix de ses onze saisons complètes dans le top-10, 2006 est la seule année où il n’a pas terminé parmi les dix premiers. C’est aussi la seule saison où il ne sait pas qualifié pour le Chase ;

– S’est imposé sur dix-neuf des vingt-deux pistes encore visitées par la NASCAR Sprint Cup Series. Il est toujours à la recherche de sa première victoire sur l’Auto Club Speedway, le Darlington Raceway et le Las Vegas Motor Speedway. A noter que Tony Stewart ne s’est jamais imposé sur l’ovale de Rockingham, qui n’est plus au calendrier depuis la saison 2005.

Voici maintenant les courses importantes dans la carrière de Tony Stewart :

1 : c’est le 14 février 1999 que Tony Stewart a pris part à sa première course de NASCAR Sprint Cup Series, c’était lors des Daytona 500, épreuve qu’il a terminée en vingt-huitième position.

25 : il aura fallu attendre la vingt-cinquième course pour voir Tony Stewart triompher pour la première fois de sa carrière c’était sur le Richmond International Raceway le 11 septembre 1999. Lors de cette épreuve de 400 tours, il en mènera 333 ce qui est encore à ce jour son record de tours menés dans une course qu’il a remportée.

126 : le 11 août 2002 Tony Stewart a remporté sa première course sur le Watkins Glen International, pour ce qui était sa quinzième victoire en carrière. Le circuit routier de l’état de New York est depuis devenu sa piste fétiche puisqu’il y compte cinq succès et un rating de 135,0.

229 : le 2 juillet 2005 Tony Stewart a enfin connu la délivrance à Daytona en remportant pour la première fois l’épreuve estivale. Lors de cette course il avait célébré sa victoire en grimpant au grillage. Depuis il s’est imposé à deux autres reprises à Daytona en juillet, mais il attend toujours une victoire aux Daytona 500.

233 : le 7 août 2005, Tony Stewart remporte enfin une course à Indianapolis. Jamais vainqueur de l’Indy 500, il a seulement été rookie de la course en 1996, Stewart s’impose lors des Brickyard 400 pour son 233ème départ en carrière.

304 : le 29 juillet 2007 il s’impose de nouveau chez lui sur l’Indianapolis Motor Speedway.

350 : le 5 octobre 2008 Stewart décroche sa première victoire sur le Talladega Superspeedway après six places de deuxième sur cet ovale. C’est aussi sa première et unique victoire pour Toyota et par conséquent sa dernière avec la Joe Gibbs Racing.

377 : le 7 juin 2009, Stewart devient le premier pilote-propriétaire à s’imposer depuis Ricky Rudd et une épreuve de Martinsville en 1998. C’est sur le Pocono Raceway que Tony Stewart réalise cet exploit après avoir mené 39 tours.

vulputate, velit, Aenean eleifend id, mi, odio elementum at ut sed