La situation de J.-J. Lehto se complique

Toujours hospitalisé, J.-J. Lehto pourrait avoir rapidement de sérieux ennuis avec la justice. Il semblerait effectivement que le pilote finlandais, double vainqueur des 24 Heures du Mans et ancien champion ALMS, présentait un taux d’alcoolémie nettement supérieur à la limite légale.

Par ailleurs, d’après les premières constations de la police, le bateau naviguait à une vitesse d’environ 70 km/h, la limite à cet endroit très étroit du canal étant de 5 km/h.

L’accident s’est produit vendredi à 4 heures du matin, quand l’embarcation du pilote finlandais (on ne sait pas encore qui conduisait à ce moment) a heurté le pilier d’un pont. L’ami de Lehto a été éjecté et serait décédé sur le coup. Lehto, blessé à la tête et aux côtes, a pu rejoindre la rive à la nage et appeler les secours.

Opéré ce week-end, J.-J. Lehto se trouve toujours sous sédatifs. Il devrait sortir de l’hôpital d’ici une semaine et sera alors entendu par la police. Il pourrait faire l’objet de poursuites si sa responsabilité est engagée.

Après 62 Grand Prix de F1 (un podium à Imola en 1991), J.-J. Lehto s’était tourné avec succès vers l’Endurance avec la McLaren F1 GTR (victoire aux 24 Heures du Mans en 1995 et nombreux succès en FIA GT).

Il était ensuite devenu l’un des fers de lance de l’ALMS, remportant 23 victoires et le titre 2004, ainsi qu’une nouvelle victoire au Mans en 2005. Avec son pilotage flamboyant, Lehto était l’un des favoris du public. Il s’était également imposé à deux reprises aux 12 Heures de Sebring et au Petit Le Mans.

Depuis 2006, il n’a plus couru qu’épisodiquement en Speedcar ou aux 24 Heures de Daytona. Il commente actuellement la F1 pour la télévision finnoise.

Lorem vulputate, eget non Sed Curabitur