Comme un air de déjà-vu au Kansas

Comme l’an dernier Joey Logano a remporté les Kansas Lottery 300 sur le Kansas Speedway. Comme l’an dernier, il a pris l’avantage sur Kyle Busch dans les derniers tours et comme l’an dernier, Kyle Busch a mené le plus grand nombre de tours, mais a dû s’incliner face à son équipier.

Joey Logano a profité d’un excellent push de Brad Keselowski sur le dernier restart, au 199ème tour pour conserver la tête de l’épreuve et résister à Kyle Busch, qui a tenté une attaque dans le dernier virage en vain.

Logano s’impose finalement devant Keselowski alors que Busch doit se contenter de la troisième place après avoir été passé par le leader du classement général dans la dernière ligne droite.



Joey Logano : “C’est frustrant de de sentir que vous pouvez gagner des courses et que finalement vous ne terminez pas sur la Victory Lane.”

La dernière victoire de Joey Logano remontait au Kentucky en juin. Depuis il s’était classé deuxième à quatre reprises. Cette année il a déjà pris la deuxième place en course six fois.

C’est au 194ème tour, lors d’un restart, que Joey Logano a pris la tête de l’épreuve à Kyle Busch de manière musclée. Un tour plus tard Almirola perdait le contrôle de la Chevrolet n°88 de la JR Motorsports et était à l’origine de la dernière neutralisation de l’épreuve.

Dès que le drapeau jaune a été agité, Kyle Busch est venu montré son mécontentement à Logano en le percutant par l’arrière.

Joey Logano : “Nous avons parlé de cela, l’incident est clôt.”

En s’imposant au Kansas, Logano est devenu le premier pilote à remporter deux courses sur cet ovale d’un mile et demi.

Derrière Logano, Keselowski et Busch, on retrouve Kevin Harvick et Martin Truex Jr., qui pour sa première course dans la n°00 de la Diamond-Waltrip Racing se classe dans le top-5. Son frère était dans la n°99 et n’a pu faire mieux que quinzième. Le reste du top-10 est composé de Ricky Stenhouse Jr., meilleur rookie de l’épreuve, Justin Allgaier, Paul Menard, Brendan Gaughan et Jason Leffler.

Pour ses débuts à la Roush Fenway Racing, Trevor Bayne a connu une course compliquée se classant trentième à deux tours.

Grâce à la victoire de Logano, Toyota est assuré de remporté le titre constructeur.

at venenatis, risus. Praesent fringilla Aenean vel, quis, libero tristique massa dolor