Pierre Verne au bout du suspense au Michigan

Pierre Verne s’impose pour la troisième fois lors des quatre dernières courses et la cinquième fois de la saison en US-RACING i-FRN Cup Series.

Au terme de trois green-white-checkered Pierre Verne a résisté au reste du peloton pour décrocher sa cinquième victoire de l’année. Le pilote de la Race Clutch, qui voyait revenir Gary Dumont sur ses talons dans les derniers tours de l’épreuve a été sauvé par la neutralisation causée par Rodolphe Delage.

Avec tous les green-white-checkered ça remet tout en jeu, mais j’ai eu de la chance qu’il y ait eu un jaune, car Gary m’aurait repris. Ce nouveau modèle de pneumatiques est bien. On ne savait pas trop comment ce nouveau modèle de pneumatiques allait fonctionner. On était un peu dans l’inconnue.

Pierre Verne

Sous le drapeau à damier Pierre Verne devance Tony Repussard, Gary Dumont, Jacques Recan, Ugo Debets, Cyril Nousbaum, Jean-Baptiste Charles, Julien Alavoine, Jonathan Berthier et Yohann Margot pour le top 10.

Tony Repussard signe la pole position de cette quinzième course de la saison, mais c’est Mickaël Cado qui prend les commandes d’entée de jeu. Très rapidement le peloton se met en file à indienne et les groupes s’étiolent. Jean-Baptiste Charles tape le mur extérieur, ce qui scinde en deux le groupe de tête derrière la quatrième place.

Trois des pilotes de la Race Clutch, à savoir Mickaël Cado, Cyril Nousbaum et Pierre Verne se partagent la première position, jusqu’au premier drapeau jaune causé par un accident entre Nicolas Delos et Francis Dechilly.

Le passage par la voie des stands ne change pas l’ordre en tête de course. Un nouvel accident entre Étienne Kennel et Rodolphe Delage au tour 35 envoie tout le peloton dans la voie des stands pour la deuxième fois de la course.

Alors qu’il perd quelques places dans le top 5, Cyril Nousbaum s’accroche avec un rival et brosse légèrement le mur, fort heureusement pour le pilote de la Race Clutch, son coéquipier Jean-Baptiste Charles part à la faute quelques instants plus tard, ce qui est à l’origine de la troisième neutralisation.

Seul Pierre Verne reste devant, mais la TGP Motorsports s’affirme que ce soit avec Tony Repussard, Gary Dumont, ou encore Thibaut Le Flem avec un très long run sous drapeau vert, qui contraint les pilotes à un arrêt sous vert et donc des stratégies décalées, qui permettent notamment à Julien Alavoine de mener quelques tours.

Alors que Gary Dumont est sur les talons de Pierre Verne une casse moteur de Rodolphe Delage déclenche la quatrième sortie de la voiture de sécurité. Cet incident rend la fin de course extrêmement nerveuse et les neutralisations s’enchaînent.

La course se termine sous régime du green-white-checkered et les trois neutralisations sont nécessaires pour terminer sous drapeau vert.

Revivez la course en intégralité

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

lectus sit tristique ut felis id, elit. sem, sed dapibus amet,