Austin Dillon de retour sur la Victory Lane

Pour la troisième fois de sa carrière Austin Dillon s’impose en NACAR Cup Series. La Richard Childress Racing signe un doublé, une première depuis 2011.

Si cette troisième victoire est moins prestigieuse que les deux premières, elle est aussi importante pour Austin Dillon, puisqu’elle le qualifié pour les playoffs.

Je tiens à remercier tout le monde au sein de la Richard Childress Racing, notamment Tyler (Reddick) qui a été très propre en fin de course. C’est un doublé pour la RCR.

Austin Dillon

Un mois après la naissance de son fils Ace, Austin Dillon s’impose sur le Texas Motor Speedway en NASCAR Cup Series. Victoreux des O’Reilly Auto Parts 500, il s’assure donc une place en playoffs pour jouer le titre lors des playoffs.

Sous le drapeau à damier Austin Dillon devance Tyler Reddick, Joey Logano, Kyle Busch, Kevin Harvick, Erik Jones, Ryan Blaney, Kurt Busch, Brad Keselowski et Aric Almirola pour le top 10.

Dès le début de course Ryan Blaney s’affirme comme l’un des hommes forts de la course. Le pilote de la Team Penske remporte les deux premiers segments. En début de troisième segment Kyle Busch et Martin Truex Jr. sont victimes d’un accident dans la ligne droite avant qui conduit à un drapeau rouge pour nettoyer la piste.

Leader de la course en ayant pris que deux pneumatiques neufs, ceux de gauche, à l’issue du deuxième segment, Brad Keselowski résiste à Denny Hamlin pendant quelques tours avant de céder.

Très vite Ryan Blaney reprend les commandes de la course et ne passe pas par les stands lorsque le drapeau jaune est brandi suite à un accident de John-Hunter Nemechek.

Jimmie Johnson est incontestablement l’un des grands perdants de la course. Le septuple champion NASCAR Cup Series perd le contrôle de sa Chevrolet au début du deuxième segment et passe plusieurs tours dans les stands. Il est même sanctionné de deux tours de pénalité supplémentaires pour une infraction constatée lors des réparations, trop de mécaniciens étant intervenus sur la voiture. Relégué à huit tours au moment de reprendre la piste, il perdra quelques tours supplémentaire d’ici la fin de la course.

Un cran au-dessus de ses rivaux, Ryan Blaney aborde la dernière salve d’arrêts sous drapeau vert en tête avec plus de deux secondes d’avance sur Denny Hamlin. Ryan Blaney est le deuxième pilote à passer par les stands après Chase Elliott.

Le clean air étant prépondérant, Denny Hamlin prend le risque de ne changer que deux pneumatiques, ce qui lui permet de sortir loin devant Ryan Blaney.

Le rookie Quin Houff tape violemment le mur à trente tours de l’arrivée alors qu’il voulait rentrer dans les stands, mais était trop haut au moment d’obliquer et a été percuté par un adversaire. Les pilotes restés en piste en profitent pour ravitailler durant la neutralisation, tout comme Denny Hamlin.

Tyler Reddick et Austin Dillon sont les deux leaders au moment de la relance alors que Ryan Blaney et Denny Hamlin ne sont que quinze et seizièmes.

Alors qu’Austin Dillon s’échappe en tête de course, Denny Hamlin perd le contrôle de sa Toyota Camry alors qu’il est à la lutte avec Alex Bowman et Ryan Blaney pour une position. Le pilote de la Hendrick Motorsports est contraint à l’abandon alors que le pilote de la Joe Gibbs Racing doit réparer.

Austin Dillon, Tyler Reddick, Joey Logano et Kyle Busch s’expliquent pour la victoire lorsqu’à six tours du drapeau à damier, Denny Hamlin perd le contrôle de sa Toyota Camry n°11.

La semaine prochaine, la première division de la NASCAR sera au Kansas pour une course nocturne jeudi soir.

Grille de départ
Résultats
Classement des pilotes
Classement des propriétaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

dolor. ante. vel, id fringilla et, sem, leo pulvinar