Denny Hamlin passe la cinquième !

Grâce à un dépassement sur Kevin Harvick à treize tours du drapeau à damier, Denny Hamlin s’impose pour la cinquième fois de la saison.

Denny Hamlin est clairement l’homme fort de la Joe Gibbs Racing cette saison avec une cinquième victoire en dix-neuf courses. Le pilote de la Toyota Camry n°11 aura mené 57 des 267 tours des Super Start Batteries 400 disputées sur le Kansas Speedway.

Déjà vainqueur en octobre dernier lors de la course des playoffs, Denny Hamlin ajoute une seconde victoire de rang sur l’ovale d’un mile et demi du Kansas.

Grâce à ce succès Denny Hamlin devient le premier pilote avec cinq succès cette saison et compte désormais 28 points de playoffs, six de plus que Kevin Harvick.

Trois semaines après sa désillusion d’Indianapolis qui l’a vu abandonner sur un problème pneumatique dans les derniers tours et ce alors qu’il était en tête, Denny Hamlin tient sa revanche sur le Kansas Speedway.

Je ne sais pas si nous avions la meilleure voiture ce soir, mais nous avions une des meilleures. C’éait trois semaines difficiles depuis Indy. Nous pouvons gagner partout, l’équipe est très forte sur les ovales intermédiaires, les short tracks, les superspeedways.

Denny Hamlin

Denny Hamlin s’impose finalement devant Brad Keselowski, Martin Truex Jr, Kevin Harvick, Erik Jones, Aric Almirola, Cole Custer, Alex Bowman, Kurt Busch et William Byron.

L’épreuve sur le Kansas Speedway est la seizième en 68 jours depuis la reprise à la mi-mai. Cette dernière course avant une pause de neuf jours pourrait bien marquer un tournant décisif pour certains dans l’optique d’une qualification en playoffs.

Parmi les grands perdants, Bubba Wallace, impliqué dans deux incidents en piste, dont un avec Matt Kenseth dès la relance du dernier segment le contraint à l’abandon.

Matt DiBenedetto et Jimmie Johnson font également parties des victimes de l’épreuve du Kansas. Le pilote de la Wood Brothers Racing est contraint à l’abandon au tour 175 sur accident, alors que Jimmie Johnson, impliquée dans ce qui était alors la septième neutralisation de la course, perd gros en étant contraint de réparer. Il se retrouve à trois tours et doit compter sur des faits de course pour espérer remonter, mais est contraint à l’abandon peu avant le deux-centième tour de la course.

Cette septième neutralisation part d’un contact entre Kevin Harvick et Joey Logano et implique également Austin Dillon. Pour le pilote de la Team Penske, la suspension à l’avant droit est touchée et l’empêche de rallier l’arrivée.

La nervosité est encore montée d’un cran lors de la relance suivante. Christopher Bell bloque Ryan Newman ce qui entraîne une réaction en chaîne avec le rookie Ryan Preece qui va pulvériser sa Chevrolet n°37 dans le mur intérieur. Malgré la violence du choc le rookie parvient à sortir de son épave par ses propres moyens.

Ryan Newman perd le contrôle de sa voiture dans le virage n°3 au tour 194 ce qui précipite les pilotes dans la voie des stands lors de la neutralisation. Martin Truex Jr. qui venait de prendre les commandes de la course à son coéquipier Denny Hamlin choisit de prendre quatre gommes neuves et ressort sixième, derrière Denny Hamlin, Ryan Blaney, Matt Kenseth, Tyler Reddick et Alex Bowman qui ne prennent que deux pneumatiques. William Byron choisit de rester en piste.

William Byron mène moins de dix tours avant de céder les commandes à Brad Keselowski, puis de reprendre le meilleur au tour 221.

À quarante tours du drapeau à damier, Kyle Busch tape le mur extérieur à la sortie du virage n°4 alors que quelques secondes plus tard Ryan Blaney tape dans le virage n°3. Le drapeau jaune n’est pas déployé et les deux pilotes parviennent à rallier la voie des stands sans déposer de débris sur la piste.

C’est finalement Corey LaJoie qui est à l’origine de la onzième neutralisation au tour 234 pour une crevaison à l’arrière droit. William Byron voit alors s’évanouir les deux secondes d’avance qu’il a sur Brad Keselowski.Le pilote de la Hendrick Motorsports ne prend que deux pneumatiques, tout comme Alex Bowman, alors que derrière eux, Denny Hamlin et Brad Keselowski ont pris quatre gommes neuves.

Les deux pilotes de la Hendrick Motorsports vont conserver les deux premières places, Alex Bowman devant William Byron lors de la relance, avant de se faire déborder lors de la suivante, Kevin Harvick prenant les commandes devant Denny Hamlin.

La prochaine course se déroulera dimanche 2 août sur le New Hampshire Motor Speedway.

Grille de départ
Résultats
Classement des pilotes
Classement des propriétaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

venenatis, Aenean Lorem felis neque. justo nunc id suscipit tristique elit.