Le grand huit de Kevin Harvick

La victoire sinon rien ! Chase Elliott et Martin Truex Jr. avait le même objectif ce dimanche soir à Darlington pour les Southern 500, remporter la course d’ouverture des playoffs 2020 en NASCAR Cup Series, mais un accrochage entre les deux hommes leur a coûté la victoire au profit de Kevin Harvick qui n’en demandait pas tant.

Dans les derniers tours de la course, Austin Dillon a tout tenté pour reprendre Kevin Harvick, mais le pilote de la Stewart-Haas Racing, qui n’avait pas la meilleure voiture de la course, s’impose pour la huitième fois de la saison et accentue un peu plus son emprise au classement général.

Grâce à cette victoire, Kevin Harvick est automatiquement qualifié pour le deuxième tour des playoffs et peut donc aborder Richmond et Bristol plus sereinement.

Je dois remercier tout le monde, les fans, l’équipe. Nous nous sommes battus toute la soirée et puis les leaders se sont accrochés. Remporter les Southern 500 est particulier, c’est l’une des courses les plus importantes de la saison, une des pistes les plus emblématiques.

Kevin Harvick

Sous le drapeau à damier Kevin Harvick devance Austin Dillon, Joey Logano, Erik Jones, William Byron, Alex Bowman, Kyle Busch, Kurt Busch, Aric Almirola et Clint Bowyer pour le top 10.

Parmi les prétendants au titre hors du top 10, Brad Keselowski est onzième devant Cole Custer et Denny Hamlin. Chase Elliott termine vingtième et dernier pilote dans le tour, devant Matt DiBenedetto et Martin Truex Jr. alors que Ryan Blaney est le moins bien classé en vingt-quatrième position après une course galère.

Vainqueur des deux premiers segments Martin Truex Jr. perd les commandes à l’entame du troisième et dernier segment de la course au profit de Denny Hamlin, mais lors de la neutralisation suivante il reprend son bien.

Une fois la relance effectuée, Martin Truex Jr. devance Denny Hamlin, Kyle Busch et Kevin Harvick, c’est-à-dire les quatre finalistes de l’exercice 2019 aux quatre premières places. Dans le top 10 à cet instant de la course, Erik Jones confirme la bonne performance d’ensemble de la Joe Gibbs Racing qui se dessine.

Sur une piste où l’erreur est à proscrire, encore plus qu’ailleurs, Denny Hamlin rate l’entrée des stands sous drapeau vert à la suite d’un contact avec Jimmie Johnson et doit effectuer un tour supplémentaire, ce qui lui fait perdre de précieuses places.

Chase Elliott et Kevin Harvick ayant anticipé leur premier arrêt du dernier segment se retrouvent aux deux premières places avant la septième neutralisation de la course au tour 320 pour cause de débris dans la ligne droite arrière.

Les pneumatiques neufs procurant un avant non-négligeable sur le Darlington Raceway, tous les pilotes passent par la voie des stands pour quatre gommes neuves afin d’attaquer les quarante dernières boucles de la meilleure des façon.

Le duel de fin de course oppose Chase Elliott à Martin Truex Jr. Les deux pilotes vont jusqu’à l’accrochage dans le premier virage à moins de vingt tours de la fin. Cet accrochage coûte la victoire aux deux hommes. Martin Truex Jr. est contraint de passer par la voie des stands suite à une crevaison.

Chase Elliott insiste en piste, mais les dégâts sur la Chevrolet n°9 ne lui permettent pas de lutter face à ses rivaux et il sort du top 10. Kevin Harvick prend les commandes de la course devant Austin Dillon, Joey Logano, Erik Jones et William Byron.

La semaine prochaine c’est une troisième course nocturne de suite qui attend les pilotes avec l’épreuve sur le Richmond Raceway. Clint Bowyer, Cole Custer, Matt DiBendetto et Ryan Blaney sont les quatre pilotes en difficultés après la première course des playoffs.

Grille de départ
Résultats
Classement des pilotes
Classement des propriétaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aliquam dolor Phasellus felis Curabitur eget et, felis quis, ut