Grande première pour le Phoenix Raceway

Pour la première fois de son histoire le Phoenix Raceway est l’hôte de la finale en NASCAR Cup Series. Après une saison unique, quatre pilotes sont en lice pour le titre.

Cela fait plus d’un an et demi et la publication du calendrier 2020 en mars 2019 que l’on sait que le Phoenix Raceway est le lieu de la finale 2020. Depuis l’instauration des playoffs en 2004, le Phoenix Raceway a occupé trois positions différentes durant les playoffs, la huitième en 2004, la neuvième de 2005 à 2019 et donc la dixième et dernière à partir de cette saison.

Pas moins de sept pilotes ont remporté la course des playoffs dont Kevin Harvick à quatre reprises, en 2006 puis de 2012 à 2014, mais il y a également eu quatre victoires pour des pilotes n’étant pas qualifiés pour les playoffs, Kyle Busch en 2005, Kasey Kahne en 2011, Dale Earnhardt Jr. en 2015 et Matt Kenseth en 2017. Pour les deux derniers pilotes cités, ils étaient en playoffs, mais se sont faits éliminer dès le Round of 12.

Depuis la création des playoffs en 2004, une seule piste a accueilli la finale, l’Homestead-Miami Speedway, mais pour 2020 la NASCAR a décidé de modifier en profondeur son calendrier et c’est dorénavant l’ovale d’un mile de l’Arizona qui est le théâtre du Championship 4.

À sept reprises le vainqueur de la finale à remporter le championnat depuis l’instauration des playoffs. Le premier d’entre eux fut Tony Stewart en 2011. Cette année-là il remporte son troisième et dernier titre de champion, avec le même nombre de points que Carl Edwards, mais c’est au nombre de victoires que la différence s’est faite. Depuis 2014 et les débuts du Championship 4, le vainqueur de la course a fait coup double en remportant le titre, Kevin Harvick en 2014, Kyle Busch en 2015 et 2019, Jimmie Johnson en 2016, Martin Truex Jr. en 2017 et Joey Logano en 2018.

À l’opposé, la plus mauvaise place à l’arrivée de la finale pour le champion est une quinzième place, pour Tony Stewart en 2005, Jimmie Johnson en 2008 et Brad Keselowski en 2012.

Trois fois la finale a été remportée par un pilote absent des playoffs, Greg Biffle en 2004 et 2006, puis Denny Hamlin en 2013.

Concernant le Phoenix Raceway et la course de ce dimanche, deux des prétendants au titre se sont imposés sur l’ovale situé dans la banlieue de Phoenix. Joey Logano et Denny Hamlin comptent chacun deux victoires. En ce qui concerne les deux autres protagonistes, Brad Keselowski et Chase Elliott ont pour meilleur résultat une deuxième place.

La finale en chiffres

1 : Première finale à se tenir sur le Phoenix Raceway en NASCAR Cup Series.

2 : Anciens vainqueurs à Phoenix parmi les prétendants au titre (Joey Logano et Denny Hamlin – ndlr).

5 : Nombre de victoires remportées de la pole ou de la première place sur la grille (en cas d’annulation des qualification -ndlr), le dernier en date, Kevin Harvick en mars 2015.

7 : Dans l’histoire des playoffs sept fois le vainqueur de la finale a remporté le titre, Tony Stewart en 2011, Kevin Harvick en 2014, Kyle Busch en 2015 et 2019, Jimmie Johnson en 2016, Martin Truex Jr. en 2017 et Joey Logano en 2018.

8 : Anciens vainqueurs sur le Phoenix Raceway présents pour la finale 2020, Kevin Harvick (9 victoires), Jimmie Johnson (4 victoires), Kyle Busch (3 victoires), Denny Hamlin, Matt Kenseth, Joey Logano ainsi que Ryan Newman (2 victoires chacun) et Kurt Busch (1 victoire).

8 : Champions NASCAR Cup Series engagés pour la course de Phoenix, Jimmie Johnson (sept), Kyle Busch (deux), Matt Kenseth, Kurt Busch, Brad Keselowski, Kevin Harvick, Joey Logano et Martin Truex Jr. (un chacun).

9 : L’inclinaison dans les virages 3 et 4 du Phoenix Raceway.

11 : L’inclinaison dans les virages 1 et 2 du Phoenix Raceway.

12 : Nombre maximal de neutralisations, à deux reprises dont le 8 mars 2020.

15 : Plus mauvaise place à l’arrivée d’une finale pour un champion, Tony Stewart en 2005, Jimmie Johnson en 2008 et Brad Keselowski en 2012.

16 : Courses disputées à Phoenix dans le cadre des playoffs (2004 à 2019).

20 : L’âge du plus jeune vainqueur, Kyle Busch le 13 novembre 2005 (20 ans, 6 mois et 11 jours).

24 : Vainqueurs différents sur le Phoenix Raceway.

25 : Pilotes ayant signé au moins une pole. Kyle Busch et Kevin Harvick en comptent quatre chacun, un record.

28 : Plus grand nombre de changements de leader, le 27 février 2011. Plus tôt cette saison, il y en a eu 20.

29 : Ricky Rudd est le pilote victorieux sur le Phoenix Raceway à s’être élancé le plus loin, de la vingt-neuvième place, c’était à l’occasion de la course disputée en 1995.

35 : Kurt Busch, Kevin Harvick et Ryan Newman sont les pilotes qui comptent le plus de départs à Phoenix avec 35.

48 : Nombre de courses disputées sur le Phoenix Raceway en NASCAR Cup Series

312 : Nombre de tours à disputer lors des Season Finale 500, répartis en trois segments de 75, 115 et 122 tours respectivement.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

suscipit commodo massa Lorem Sed dictum Aliquam odio