Le vendredi tous les pilotes ont deux séances et deux heures trente minutes d’essais pour tester leur monoplace. Les qualifications se déroulent le samedi. Le matin les pilotes sont aléatoirement répartis en deux groupes pour les derniers essais. Chaque groupe dispose de trente minutes d’essais avant les qualifications.

Ce n’est que le samedi après midi que les hostilités pour la pole position débutent. Chaque groupe a vingt minutes de qualifications. A l’issue de ces deux séances les six meilleurs temps de chaque poule sont qualifiés pour la deuxième séance. Les autres pilotes se verront attribuer les dernières places sur la grille en fonction de leurs temps. Les six meilleurs pilotes de chaque groupe se verront effacer leur temps.

La deuxième séance dure quinze minutes. Et seul les six meilleurs temps seront qualifiés pour le “Firestone Fast Six.” Après ses quinze minutes les pilotes classés de la septième à la douzième place, se retrouveront à ces mêmes positions sur la grille de départ. Là encore les temps des six pilotes les plus rapides seront remis à zéro.

Le “Firestone Fast Six” regroupe donc les six meilleurs chronos de la deuxième partie de qualification. Durant les dix minutes imparties les pilotes se disputeront la pole position.

“Les qualifications sur les circuits routiers et urbains ont toujours rencontré un franc succès depuis l’introduction du “Firestone Fast Six” en 2005” déclare Brian Barnhart. “L’ajout des différentes étapes de qualifications ne manquera pas de captiver les fans” ajoute t-il.

“Le nouveau système de qualifications est une super nouvelle pour les fans. Cela ajoute de l’excitation et de la tension pour chacun des segments. Chaque pilote qui participera a une session de qualifications se verra allouer un train de pneumatiques neufs supplémentaire” se réjouit Al Speyer, le directeur exécutif de la compétition chez Firestone.