Les Corona Mexico 200 n’ont rien à voir avec la course des All-Star de la Sprint Cup, mais elle ne va pas pour autant manquer de stars. Il y aura ceux en provenance de la monoplace comme Adrian Fernandez, Michel Jourdain Jr., Scott Pruett, Boris Said, Patrick Carpentier, Sam Hornish Jr. et Max Papis, mais aussi des spécialistes des courses routières comme Marcos Ambrose, Brad Coleman et Colin Braun.

Le champion en titre de la série Carl Edwards sera également de la partie comme le champion de la Nascar Craftsman Truck Series Ron Hornaday Jr.

Kyle Busch va lui aussi participer à cette course sur laquelle il avait fait l’impasse en 2007. Lors de l’épreuve de 2006, durant laquelle il avait terminé à la sixième place, il avait été au coeur d’une controverse quand au 52ème tour il était rentré en contact avec le local de l’étape et favori du public Michel Jourdain Jr.. Ce dernier était en tête que Busch l’a envoyé en tête à queue l’écartant définitivement de la lutte pour la victoire. Les deux pilotes se retrouveront dimanche sur la piste.

Scott Pruett aura lui aussi à cœur de reprendre la piste au Mexique. Après avoir décroché la pole position en 2007 et alors qu’il était en tête à 10 tours du drapeau à damier, il avait été tout simplement sorti par son coéquipier Juan Pablo Montoya qui allait ensuite s’imposer. Pruett avait finalement terminé cinquième.

Mexico nous offrira également une belle histoire de famille avec les Barretts. Stanton Barrett et son père de 64 ans Stan sont tous les deux sur la liste des engagés. Stan Barrett avait été le premier homme à dépasser le mur du son au sol en 1979 en atteignant 739.666 mph. Il a pris le départ de 19 courses de Nascar Sprint Cup entre 1980 et 1990 signant deux Top-10. Son fils a plus de 150 départs à son actif et a déjà participé à deux courses au Mexique.

Au total ce sont six nationalités différentes qui seront représentées ce week-end lors des Corona Mexico 200. Les U.S.A, le Mexique, le Canada, L’Italie, l’Australie et le Venezuela.